mis à jour le

Histoire du quartier Issouka de Koudougou : Le buste de l'ancêtre Bassanga inauguré

Le Premier ministre Luc Adolphe Tiao a présidé le samedi 9 mars à l'école Centre-fille de Koudougou, l'inaugure d'un monument (buste) de l'ancêtre des habitants du quartier Issouka de Koudougou. L'inauguration de ce buste qui est une ½uvre du chef d'Issouka Naaba saaga 1er a vu la présence des autorités administratives et politiques de Koudougou ainsi que les dignitaires de la cité du cavalier rouge.

Dans l'histoire de la ville de Koudougou, il est dit que le quartier Issouka a eu comme premier habitant un certain Bassanga. Bassanga venu de Piella dans l'actuelle province de la Sissili s'est retrouvé à Koudougou après une dispute avec son frère qui l'accusait d'avoir volé sa poule. Ne voulant pas déclarer la guerre avec son frère, il a préféré s'exiler pour que la paix règne dans le village.

C'est ainsi que parvenu à l'actuel quartier d'Issouka, il décide de s'y installer. C'est le premier habitant de ce quartier au XIIIe siècle, donc l'ancêtre des Yaméogo d'Issouka. Et selon la légende, Bassanga a fini sagement sa vie sur terre de façon mystérieuse. Seul un de ses petits fils a pu être témoin de sa disparition. Il aurait dit à l'enfant avant de s'enfoncer dans le sol, de prévenir ses parents quand ils seront de retour des champs de ce qu'il est parti. Puis avec l'aide de sa canne qu'il a planté au sol, il disparut, absorbé par cette terre de Issouka.

Et c'est à l'emplacement de l'actuelle école Centre- fille d'où son buste a été érigé et inauguré ce 9 mars 2013 par le Premier ministre. Ainsi, de génération en génération, l'histoire de Bassanga et du quartier Issouka est contée dans le but de perpétuer la mémoire de l'ancêtre des Yaméogo d'Issouka.

La cérémonie d'inauguration du buste de Bassanga a donné lieu à une série d'interventions dans lesquelles l'initiative du chef d'Issouka a été saluée à juste valeur. Et la représentante des élèves de l'école centre fille a profité de l'occasion pour dire qu'il est temps pour l'affirmation de notre propre histoire. Si nous pouvons avec aisance dire en quelle année Christophe Colomb a découvert l'Amérique, il est fort regrettable que nous ne pouvons pas dire avec exactitude l'ordre de succession de nos grands parents.

Aussi, c'est avec beaucoup de satisfaction que les élèves accueillent le buste de Bassanga dans la cour de leur école. Une école qui date des années 1960 mais non encore clôturée. Pire encore, des tables bancs de cette époque sont toujours utilisés par les élèves et leur cri de c½ur devant les autorités est que ses tables bancs soient remplacées.

C'est donc avec beaucoup d'espoir que la représentante des élèves a demandé la clôture de l'école centre fille qui contribuera a bien protéger le buste de l'ancêtre Bassanga. Pour sa part, le Premier ministre Luc Adolphe en procédant à l'inauguration du buste, il a à son tour salué l'initiative qui selon lui renforce la maitrise de notre histoire.

François KABORE
Sidwaya

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes