mis à jour le

La France compte donner 100.000 doses d'AstraZeneca

La France a indiqué mercredi qu'elle comptait donner en avril à des pays africains environ 100.000 doses de vaccins AstraZeneca, dans le cadre du système Covax, et compte leur en livrer 500.000 en tout d'ici mi-juin.

En offrant ces doses, mises en flacon en Italie, la France inaugurera ainsi le mécanisme européen de partage de doses avec Covax, a précisé la présidence française.

Les accords avec Covax concernent pour commencer des vaccins AstraZeneca mais ce mécanisme de partage devrait au final porter sur l'ensemble du panier de vaccins dont dispose l'Europe, selon Paris.

Le programme Covax est actuellement freiné par la décision de l'Inde, qui devait produire des doses pour Covax, de bloquer pour l'instant ses exportations de vaccins, a rappelé la France.       

La semaine dernière, le programme international Covax a lancé une campagne pour collecter 2 milliards de dollars supplémentaires afin de pouvoir réserver des doses de vaccins anti-Covid. 

Covax permet aux 92 pays les plus pauvres d'obtenir des doses de vaccins, grâce à des fonds réunis par des donateurs. Il est co-dirigé par l'OMS, l'alliance vaccinale Gavi et la Coalition for Epidemic Preparedness Innovations.

Le but du programme est de distribuer suffisamment de doses pour vacciner jusqu'à 27% de la population dans les 92 pays les plus pauvres d'ici la fin de l'année.

Le système Covax a déjà fourni plus de 38 millions de doses à 113 pays.

AFP

Ses derniers articles: Libye: un fils de l'ex-dictateur libéré, que reste-t-il du clan Kadhafi?  RDC: nouveau massacre de villageois en Ituri, les ADF accusés  Guinée: les putschistes convoquent autoritairement les anciens ministres 

France

AFP

La Tunisie reçoit de la France des centaines de milliers de vaccins

La Tunisie reçoit de la France des centaines de milliers de vaccins

AFP

Le chef de l'Etat tchadien se rend en France

Le chef de l'Etat tchadien se rend en France

AFP

Le retrait d'accréditation de France 24 en Algérie critiqué

Le retrait d'accréditation de France 24 en Algérie critiqué