mis à jour le

MEURTRE A OUAGA : Le Procureur général confirme l'arrestation du Caporal LOMPO

Suite au meurtre dans la nuit du 9 au 10 mars 2013 à Ouagadougou d'une jeune fille par son ex- petit ami, le procureur général près la Cour d'Appel de Ouagadougou a organisé un point de presse dans la matinée du 11 mars. Au cours des échanges, elle a donné l'information selon a laquelle le meurtrier a été mis aux arrêts

« Bonjour chers amis de la presse, tous organes confondus. Nous sommes réunis ce matin, actualité oblige, pour nous entretenir des faits, nous dirons même du drame très malheureux qui est survenu dans la nuit du samedi 9 mars 2013, drame qui a choqué les Ouagalais d'abord et l'opinion publique burkinabè par la suite. »

Ce sont là, les premiers mots de la déclaration liminaire lue par Honorine Méda, le Procureur général près la Cour d'appel de Ouagadougou. Avant de se lancer dans un ''récap'' des faits.

L'on apprend ainsi que le présumé coupable qui a été mis aux arrêts, est affectivement un soldat, qui a le grade de Caporal.

Il est en service au Régiment de sécurité présidentielle (RSP) et répond au nom de Bahanla Lompo. Autre thèse accréditée c'est celle du meurtre de sang froid avec préméditation.

Selon la ''PG'', il encourt la peine de mort. Quant au motif de l'acte posé, il est vraisemblablement la suite de la séparation entre les deux ex-amis. Et le refus de la victime de renouer les liens distendus depuis de longs mois.

Après son interpellation ou du moins après sa remise aux autorités judiciaires par les soins de sa propre hiérarchie selon les informations qui nous ont été données, le Caporal Lompo devrait être présenté à un juge d'instruction, pour la suite de la procédure.

Juvénal SOME

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes