mis à jour le

Djibouti: Ismaël Omar Guelleh réélu

Ismaël Omar Guelleh, au pouvoir depuis 22 ans à Djibouti, a été réélu vendredi pour un cinquième mandat avec 97,44% des voix, selon les chiffres définitifs communiqués samedi à l'AFP par un conseiller du président.

Les quelque 215.000 Djiboutiens inscrits sur les listes électorales (sur une population totale de 990.000 personnes) votaient vendredi lors d'une élection gagnée d'avance pour M. Guelleh, leader incontesté de ce petit pays stratégique situé aux confins de l'Afrique et de l'Arabie.

Face à "IOG", 73 ans, les chances du seul autre candidat, Zakaria Ismaïl Farah, un homme d'affaires de 56 ans fraîchement débarqué en politique, semblaient maigres.

"Les résultats sont les suivants: 167.536 (voix) en faveur du candidat de la majorité, 4.408 en faveur du candidat indépendant. Ce qui nous amène à un suffrage total exprimé de 171.944", a déclaré à l'AFP Alexis Mohamed, conseil spécial auprès du président.

Ces chiffres confirment un document du ministère de l'Intérieur consulté par l'AFP.

Dans la nuit de vendredi à samedi, le ministre de l'Intérieur Moumin Ahmed Cheick avait annoncé un total de suffrages exprimés inférieur, à 169.945, menant à des incohérences dans les résultats.

Les chiffres définitifs de samedi octroient 97,44% des voix à M. Guelleh, contre 98,58% dans la nuit. M. Farah obtient 2,48% des voix, contre 2,59% auparavant.

Le taux de participation du scrutin s'élève à "environ 82%", contre 68% en 2016.

La Cour constitutionnelle doit entériner ces résultats "dans les trois jours à venir, s'il n'y a pas contestation d'une partie", a précisé M. Mohamed.

Samedi matin, Halima Bourhan Ali, une commerçante rencontrée dans une rue de Djibouti-ville, ne tranchait pas sur le discours très uniforme de soutien au président réélu. "On est tous contents, on a voté à 100%, Djibouti est d'accord, et on soutient toujours le président +IOG+", a-t-elle déclaré à l'AFP.

- Record -

En remportant l'élection avec 97,44% des voix, M. Guelleh réalise son plus haut score depuis son entrée en politique en 1999, lorsqu'il prit la succession de son mentor et premier président du pays, Hassan Gouled Aptidon.

En 2016, lors du précédent scrutin, il avait été crédité d'environ 87% des voix, là aussi dès le premier tour, lors d'un scrutin boycotté par une partie de l'opposition.

En 2005, M. Guelleh, pourtant seul candidat à sa succession, avait obtenu 96,85% des suffrages exprimés. 

"Ce n'était pas une véritable élection, mais plutôt comme une confirmation. Le candidat de l'opposition qui se présentait n'était pas très connu", pointe Benedikt Kamski, de l'institut allemand Arnold Bergstraesser, qui travaille sur la Corne de l'Afrique.

Les quatre premiers mandats de M. Guelleh ont été marqués par un exercice du pouvoir autoritaire laissant peu de place à la contestation et à la liberté de la presse, mais aussi par un développement de l'économie, reposant sur l'essor des ports et des structures logistiques.

Ce territoire désertique, situé face à une des voies maritimes les plus empruntées au monde, est devenu un carrefour commercial. Il accueille également d'importantes bases militaires étrangères (Etats-Unis, France, Chine, Japon).

Mais la croissance, qui devrait atteindre +7% en 2021 après une récession en 2020 liée au Covid-19, bénéficie peu à la population, touchée à 21,1% par la pauvreté extrême, selon des données 2017 de la Banque mondiale.

Pour M. Kamski, basé à Addis Abeba, le mandat qui s'ouvre se focalisera "plus sur le développement économique que sur la démocratisation" et devrait marquer l'émergence d'un successeur à M. Guelleh, qui selon la Constitution ne pourra se représenter en 2026, ayant dépassé l'âge limite de 75 ans.  

"Cela pourrait être une mise en retrait stratégique de son côté, mais avec en même temps la promotion de son successeur, qui sera définitivement proche de lui", prédit-il.

AFP

Ses derniers articles: Libye: un fils de l'ex-dictateur libéré, que reste-t-il du clan Kadhafi?  RDC: nouveau massacre de villageois en Ituri, les ADF accusés  Guinée: les putschistes convoquent autoritairement les anciens ministres 

Ismaël

AFP

Ismaël Omar Guelleh réélu avec 98,58% des voix

Ismaël Omar Guelleh réélu avec 98,58% des voix

AFP

Djibouti: Ismaël Omar Guelleh affronte un inconnu dans une présidentielle sans suspense

Djibouti: Ismaël Omar Guelleh affronte un inconnu dans une présidentielle sans suspense

AFP

Ismaël Omar Guelleh, président stratège et incontesté de Djibouti

Ismaël Omar Guelleh, président stratège et incontesté de Djibouti

Omar

AFP

Le Soudan va remettre Omar el-Béchir, recherché pour "génocide" au Darfour,

Le Soudan va remettre Omar el-Béchir, recherché pour "génocide" au Darfour,

AFP

Maroc: le journaliste et militant Omar Radi condamné

Maroc: le journaliste et militant Omar Radi condamné

AFP

Maroc: les journalistes Omar Radi et Soulaimane Raissouni en grève de la faim

Maroc: les journalistes Omar Radi et Soulaimane Raissouni en grève de la faim

résultats

AFP

Elections en Zambie: résultats partiels, l'opposant Hichilema en tête

Elections en Zambie: résultats partiels, l'opposant Hichilema en tête

AFP

Le Bénin attend dans le calme les résultats d'une présidentielle sans suspense

Le Bénin attend dans le calme les résultats d'une présidentielle sans suspense

AFP

Congo-Brazzaville: Sassou Nguesso réélu avec 88,57% des voix, selon les résultats provisoires

Congo-Brazzaville: Sassou Nguesso réélu avec 88,57% des voix, selon les résultats provisoires