mis à jour le

Le parquet d'Alger fait un pas vers Chakib Khelil, parrain présumé de la corruption à Sonatrach

La justice algérienne se rapproche-t-elle du parrain présumé des affaires de corruption et de concussion au sein du groupe pétrolier algérien Sonatrach, à savoir l'ex-ministre algérien de l'Energie Chakib Khelil ? On peut le supposer dès lors que le procureur général près la cour d'Alger, M. Belkacem Zeghmati,  indique dimanche 10 février qu'il a demandé au juge d'instruction chargé de l'affaire Sonatrach de mener de nouvelles investigations.