mis à jour le

15 milliards pour Saipem, 264 millions pour les Algériens : Jackpot pour les amis de Chakib Khelil

Le parquet de Milan qui a ouvert en 2011 une information judiciaire sur les activités de l'entreprise italienne Saipem en Algérie a lancé une série d'investigations sur 8 contrats obtenus par cette filiale d'Eni avec le groupe pétrolier algérien Sonatrach entre 2007 et 2009. Ces investigations concernent également les commissions versées par Saipem à des intermédiaires algériens via la société Pearl Partners Limited, basée à Hong Kong et détenue avant sa liquidation en janvier 2013, par Farid Nourredine Bedjaoui, neveu de l'ancien ministre des Affaires étrangères Mohamed Bedjaoui.