mis à jour le

15 milliards pour Saipem, 264 millions pour les Algériens : Jackpot pour les amis de Chakib Khelil

Le parquet de Milan qui a ouvert en 2011 une information judiciaire sur les activités de l'entreprise italienne Saipem en Algérie a lancé une série d'investigations sur 8 contrats obtenus par cette filiale d'Eni avec le groupe pétrolier algérien Sonatrach entre 2007 et 2009. Ces investigations concernent également les commissions versées par Saipem à des intermédiaires algériens via la société Pearl Partners Limited, basée à Hong Kong et détenue avant sa liquidation en janvier 2013, par Farid Nourredine Bedjaoui, neveu de l'ancien ministre des Affaires étrangères Mohamed Bedjaoui.

Dna-Algerie

Ses derniers articles: Il cesse de paraitre : Pourquoi DNA (Dernières nouvelles d’Algérie) quitte la scène médiatique  Bouteflika «révolté» par les scandales de Sonatrach provoqués par son ami Chakib Khelil  Présumé corrompu, Amar Saadani le poulain de Said Bouteflika pour diriger le FLN