mis à jour le

Niger: treize acivils tués lors d'attaques dans l'Ouest

Au moins treize personnes ont été tuées mercredi au Niger au cours d'attaques contre trois villages de la région de Tillabéri (ouest) proche du Mali, selon les autorités locales.

Un bilan précédent faisait état de onze morts.

"Le bilan se présente comme suit: six personnes décédées à Zibane-Koira Zéno, une personne à Zibane Koira-Tégui et six personnes à Gadabo donc treize personnes ont perdu la vie", a déclaré Tidjani Ibrahim Katiella, le gouverneur de Tillabéri, à la télévision publique.

Ibrahim Katiella fait partie d'une délégation d'officiels civils et militaires, dont le chef d'état-major des Armées du Niger, le général Salifou Mody, qui s'est rendue jeudi sur les lieux des attaques.

"Ce qui nous préoccupe beaucoup, c'est cette escalade de violences et d'insécurité qui se propagent au niveau de la région. Prélèvement de la zakat (impôt islamique), enlèvements du bétail et aujourd'hui c'est la population civile qui est massacrée", a-t-il dénoncé lors d'une rencontre avec les habitants des villages visés.

Il a assuré que "le gouvernement ne restera pas les bras croisés et des dispositions seront prises pour sécuriser les populations et mettre hors d'état de nuire ces bandits sans foi ni loi". "Des patrouilles opérationnelles seront organisés pour apaiser les esprits", a-t-il promis.

"Les assaillants sont venus sur plusieurs motos aux environs de 17h00 locales (16H00 GMT). Ils ont tué trois personnes à Zibane-Koira Zéno, une autre à Zibane Koira-Tégui et sept autres encore à Gadabo, avec un blessé", avait déclaré à l'AFP un élu de la zone sous couvert d'anonymat.

Les assaillants "ont encerclé les villages" et ceux qui ont cherché à fuir ont été poursuivis et tués, selon cet élu.

"Ils ont emporté des animaux, incendié des classes d'une école et saccagé un centre de santé" qui procure des soins à plusieurs villages de la zone, avait-il ajouté.

Les trois villages qui sont situés dans une zone difficile d'accès, sont distants de quelques kilomètres.

En mai 2020, vingt personnes avaient été tuées dans ces mêmes trois villages, au cours d'attaques menées par des hommes lourdement armés venus à moto et qui avaient ensuite fui en direction du Mali, selon les autorités.

Les attaques contre des civils se sont multipliées depuis le début de l'année au Niger: plus de 300 personnes ont été tuées dans trois séries d'attaques contre des villages et des campements de l'ouest du pays, frontalier du Mali. Aucune n'a été revendiquée.

La dernière de ces attaques de grande ampleur a eu lieu dimanche dans la région de Tahoua, faisant 137 morts en quelques heures dans trois villages touareg et des campements alentour.

La région de Tahoua, vaste et désertique, se trouve à l'est de celle de Tillabéri, toutes deux proches de la frontière avec le Mali.

La région de Tillabéri est située dans la zone dite "des trois frontières" entre Niger, Mali et Burkina Faso, régulièrement frappée par les groupes jihadistes affiliés à Al-Qaïda ou à l'Etat islamique (EI).

AFP

Ses derniers articles: Covid-19: l'Afrique est "dans une impasse" pour son approvisionnement en vaccins  Pour contrer la pénurie d'eau en Tunisie, un système unique de culture sur sable  Nouvelle attaque dans le nord-est du Nigeria: au moins huit morts et des milliers de réfugiés 

tués

AFP

Mali: quatre Casques bleus tchadiens tués dans une attaque jihadiste

Mali: quatre Casques bleus tchadiens tués dans une attaque jihadiste

AFP

Ethiopie: plus d'une centaine de civils tués en novembre au Tigré, selon la Commission éthiopienne des droits de l'homme

Ethiopie: plus d'une centaine de civils tués en novembre au Tigré, selon la Commission éthiopienne des droits de l'homme

AFP

Mali: plus de 30 soldats maliens tués dans l'attaque présumée jihadiste la plus meurtrière en 2021

Mali: plus de 30 soldats maliens tués dans l'attaque présumée jihadiste la plus meurtrière en 2021