mis à jour le

PROCÈS CAMBRIOLAGE LORS DES MANIFS DU 27 JUIN Serigne Mbacké Ndiaye «gracie» le fils de Pape Lô et Cie

Une autre vague de jeunes de «Y en a marre», présumés auteurs du saccage du domicile de Serigne Mbacké Ndiaye, lors des manifs du 27 juin 2011, seront jugés le 21 février. Le cerveau désigné de l'opération, Khadim Lô, et ses acolytes sont en détention depuis juin 2011.

 

La Division des investigations criminelles (Dic) transmet son enquête préliminaire au parquet, le juge d'instruction inculpe, place sous mandat de dépôt, boucle son instruction et renvoie les prévenus en procès. Ce sera le 21 février 2013. Seulement, la partie civile, Serigne Mbacké Ndiaye, a accordé son pardon à ses «cambrioleurs». Hier jeudi, à la barre, une lettre de désistement a été brandie et déposée par l'ancien ministre porte-parole de Me Abdoulaye Wade. Les quatre jeunes du mouvement «Y en a marre» impliqués dans le saccage de son domicile sis à Hann-Maristes sont retournés à leur lieu de détention initiale jusqu'au jour-J, suite à un premier renvoi du procès. Le cerveau de la bande se nomme Khadim Lô, fils de l'ancien député socialiste, Pape Lô, et frère du célèbre transporteur Bada Lô. Pape Assane Ndiaye, Pape Abdou Ndiaye et Khadim Diop sont aussi au banc des accusés pour les délits d'association de malfaiteurs, vol en réunion destruction de biens d'autrui.

 

Ces prévenus ont été perdus par les traces laissées sur le lieu du crime. Notamment, un téléphone abandonné sur place, des appels téléphoniques émis, des Sms envoyés et reçus durant les jours ayant précédé et suivi le cambriolage. Autre pièce à conviction (élément de preuve) qui accable les prévenus : le jour des faits, les assaillants ont laissé, sur les lieux, un portable et un pistolet. Ils avaient pris la poudre d'escampette lorsque deux coups de feu ont été tirés en l'air par un ancien douanier pour amener les malfaiteurs à surseoir à leur projet criminel. Bilan de l'expédition punitive : 15 costumes du ministre, une bonne partie de la garde-robe de sa femme et d'autres biens ont été emportés. Egalement, les photos où Serigne Mbacké Ndiaye se trouvait avec Me Wade ou l'ancien Premier ministre, Souleymane Ndéné Ndiaye, ont été réduites à néant.

C'est tard dans la nuit du 27 juin 2011 que le domicile de Serigne Mbacké Ndiaye a été victime de cambriolage suivi de pillages. Les malfaiteurs ont réussi à défoncer le portail de la maison, sous le regard impuissant du gardien préposé à la sécurité des lieux. Plusieurs membres du mouvement «Y en a marre»  tels Malal Talla «Fou Malade», Simon, Kilifeu ont effectué le déplacement au procès au tribunal, pour assister au procès.

Pape NDIAYE