mis à jour le

Affaire Thierno Ousmane Sy: La famille veut internationaliser son cas

Dakaractu a appris que la famille, et autres proches de l'ex conseiller en TIC de Me Wade, sont loin de baisser pavillon. Ils auraient même décidé après de larges concertations privées, décidé de passer à la vitesse supérieure, en portant le combat sur l'échiquier international. Non sans avoir au préalable, dénoncé son arrestation arbitraire et procédé à un déballage en règle. Une menace de déballage en plus, serions nous tenté d'ajouter...
Pour rappel, "TOS" est en prison depuis le 27 février dernier, arrêté pour complicité de détournement de deniers publics et blanchiment de capitaux. Le journal Enquête a par ailleurs révélé que l'opérateur attributaire de la troisième licence de téléphonie mobile, Sudatel, a décidé de coopérer avec l'État sénégalais pour tirer cette affaire au clair. Toujours selon nos confrères, des indications, documents à l'appui, données par les Soudanais, il ressort que l'État du Sénégal a reçu deux versements le 19 novembre 2007 et le 27 du même mois, respectivement de 44 775 208 727 F cfa et de 44 306 437 814 F cfa, soit au total 89 081 646 541 F cfa (89 milliards...). Or cet argent n'a atterri dans les caisses du Trésor que le 14 juin 2010, soit trois (3) ans plus tard. Ce n'est pas cet argent, prix de la licence de téléphonie, qui pose problème, mais bien les dessous de table qu'auraient reçu Thierno Ousmane Sy et compagnie. Or, selon Enquête, les Américains ont réussi à identifier les transactions entre Dakar, Dubaï et Washington. De précieux renseignements qui ont ensuite été transmis à l'État du Sénégal. Le fils de l'ancien ministre de la justice, Cheikh Tidiane Sy, aurait reçu, dans cette affaire, "une part conséquente de 25 milliards de francs Cfa". Affaire déjà bien internationalisée à suivre...

www.dakaractu.com

Dakaractu

Ses derniers articles: Fête nationale : esprit civique et prise d’armes au menu  Aly Badara Maïga, le plus grand voleur de voiture de l'Afrique de l'Ouest est arrêté par la DIC  Les lions à l'aéroport de Paris pour aller à Conakry