mis à jour le

Somalie: trois morts dans un attentat

Au moins trois personnes ont été tuées et huit blessées samedi dans l'explosion revendiquée par les islamistes radicaux somaliens shebab d'une voiture piégée près d'un point de contrôle sur un axe-clé de Mogadiscio, selon un responsable sécuritaire et des témoins.

"La police avait pris en chasse le véhicule (...) après l'avoir repéré à plusieurs kilomètres de là où il a explosé", a expliqué à l'AFP Abdirahman Mohamed, un responsable des forces de sécurité.

"La police a ouvert le feu sur le véhicule et l'a pris en chasse. Cela a permis à de nombreuses personnes de s'écarter de la route. Cela a vraiment limité le nombre de victimes que l'explosion était susceptible de causer", a-t-il ajouté.

"D'après nos informations trois civils sont morts et huit autres sont blessés", a précisé ce responsable.

Des témoins ont indiqué avoir entendu des tirs et vu des véhicules s'éparpiller avant l'explosion.

"L'explosion était forte", a raconté Aisha Ahmed. "J'étais dans un magasin et j'ai vu la police pourchassant un véhicule du mauvais côté de la route. Il a percuté plusieurs véhicules et des (tricycles motorisés) tuk-tuk avant d'exploser près du checkpoint", a-t-elle poursuivi.

Un autre témoin, Dahir Osman, se trouvait "dans une salle de sport, proche du lieu de l'explosion". "Mais Dieu merci, nous avons entendu les tirs avant l'explosion. Et cela a mis en alerte beaucoup de gens, dont moi-même, et nous avons fui la zone pour nous mettre à couvert", a-t-il indiqué à l'AFP.

L'attentat a été revendiqué par les shebab, via leur agence de presse Shahada, selon le centre américain de surveillance des sites internet jihadistes SITE.

Les shebab mènent depuis des années une rébellion pour renverser le fragile gouvernement somalien, soutenu à bout de bras par la communauté internationale.

Ils ont été chassés de Mogadiscio en 2011 par la force de l'Union africaine (UA), l'Amisom, mais contrôlent toujours de larges portions de la Somalie, qui a sombré dans le chaos depuis 1991.

AFP

Ses derniers articles: La CPI condamne le chef rebelle ougandais Dominic Ongwen  Le Kenya, nouvelle escale et nouveau marché sur la route de l'héroïne  Au Malawi, des réfugiés sommés de retourner vivre dans un camp 

attentat

AFP

Attentat Nice: la famille en Tunisie de l'assaillant présumé sous le choc

Attentat Nice: la famille en Tunisie de l'assaillant présumé sous le choc

AFP

Nord du Cameroun: sept civils tués dans un attentat suicide jihadiste

Nord du Cameroun: sept civils tués dans un attentat suicide jihadiste

AFP

Attentat déclencheur du génocide au Rwanda: la justice française confirme le non-lieu

Attentat déclencheur du génocide au Rwanda: la justice française confirme le non-lieu

Mogadiscio

AFP

Somalie: des combattants pro-opposition bloquent des quartiers de Mogadiscio

Somalie: des combattants pro-opposition bloquent des quartiers de Mogadiscio

AFP

Somalie: échanges de tirs en marge d'une marche de l'opposition

Somalie: échanges de tirs en marge d'une marche de l'opposition

AFP

Somalie: au moins cinq civils tués lors d'une attaque des shebab dans un hôtel de Mogadiscio

Somalie: au moins cinq civils tués lors d'une attaque des shebab dans un hôtel de Mogadiscio

morts

AFP

Une trentaine de morts lors d'une nouvelle attaque dans l'Est du Burkina

Une trentaine de morts lors d'une nouvelle attaque dans l'Est du Burkina

AFP

Tchad: au moins cinq morts dans des manifestations contre la junte

Tchad: au moins cinq morts dans des manifestations contre la junte

AFP

Tchad: au moins deux morts dans des manifestations contre la junte

Tchad: au moins deux morts dans des manifestations contre la junte