mis à jour le

Législatives en Centrafrique: scrutin annulé dans 13 circonscriptions

La Cour constitutionnelle en Centrafrique a annulé lundi pour des irrégularités les résultats du premier tour des législatives dans 13 circonscriptions sur 140, et l'incertitude demeure pour 58 autres où le scrutin n'a pu avoir lieu en raison de l'insécurité.

Le 27 décembre, jour des élections présidentielle et législatives, deux électeurs inscrits sur trois n'avaient pas eu la possibilité d'aller voter dans un pays sous le coup d'une offensive de six des plus puissants groupes armés qui contrôlent deux tiers du territoire depuis le début de la guerre civile en 2013.

Le président sortant Faustin Archange Touadéra avait été proclamé réélu avec 53,16% des voix mais l'opposition conteste vivement ce résultat, arguant notamment du très faible taux de participation, 35,25%.

La juridiction suprême a par ailleurs validé lundi l'élection au premier tour de 22 députés sur 140, dont cinq du parti de M. Touadéra, dans une décision lue par sa présidente Danièle Darlan devant la presse.

Plus d'un mois après le vote, ce sont donc 118 sièges qui restent à pourvoir, soit lors d'un second tour dont la date n'a pas encore été fixée, soit au terme d'un nouveau scrutin à deux tours. L'Autorité nationale des élections (ANE) doit annoncer mardi comment et quand sera organisé le vote dans de nombreuses autres circonscriptions où il n'a pu avoir lieu le 27 décembre. 

"La Cour constitutionnelle ordonne" un nouveau scrutin "dans les 13 circonscriptions où les élections ont été annulées", a déclaré Mme Darlan, qui a notamment évoqué comme motifs d'irrégularités "des manipulations d'urnes" et "des actes de violences" qui "ont empêché la sincérité du scrutin".

"Dans toutes les circonscriptions" où le scrutin a été annulé et toutes celles où il n'y a pas eu de vote, "un premier et un second tour seront organisés", a précisé à l'AFP le rapporteur de l'Autorité nationale des élections Théophile Momokoama, sans en préciser le nombre.

Madame Darlan a toutefois rappelé que la Constitution prévoit que "l'Assemblée nationale doit être installée au plus tard le 2 mai".

AFP

Ses derniers articles: Libye: un fils de l'ex-dictateur libéré, que reste-t-il du clan Kadhafi?  RDC: nouveau massacre de villageois en Ituri, les ADF accusés  Guinée: les putschistes convoquent autoritairement les anciens ministres 

législatives

AFP

Maroc: des législatives avec des élus sans grand pouvoir de décision

Maroc: des législatives avec des élus sans grand pouvoir de décision

AFP

Législatives en Algérie: le Premier ministre présente la démission du gouvernement

Législatives en Algérie: le Premier ministre présente la démission du gouvernement

AFP

Algérie: le FLN au pouvoir proclamé vainqueur des législatives

Algérie: le FLN au pouvoir proclamé vainqueur des législatives

scrutin

AFP

Kenya:

Kenya:

AFP

Elections en Ethiopie: nouveau report du scrutin dans plusieurs régions

Elections en Ethiopie: nouveau report du scrutin dans plusieurs régions

AFP

Zambie: les difficultés économiques risquent de peser lourd sur le scrutin présidentiel

Zambie: les difficultés économiques risquent de peser lourd sur le scrutin présidentiel