mis à jour le

Liberia: début du vote pour un référendum

Les bureaux de vote ont ouvert mardi matin au Liberia, où quelque 2,5 millions d'électeurs sont appelés à approuver ou non huit amendements à la Constitution, dont un réduisant la durée du mandat présidentiel de six à cinq ans, et à choisir la moitié de leurs 30 sénateurs.

Les opérations de vote ont commencé vers 08H00 (locales et GMT) dans le bureau de Kendenja à Monrovia, à l'heure d'ouverture prévue à travers le pays, a constaté un correspondant de l'AFP. Dans un autre quartier de la capitale, des électeurs faisaient déjà la queue une heure et demi avant l'ouverture, selon un autre correspondant.

Les bureaux doivent fermer à 18H00. Les premiers résultats sont attendus avant la fin de la semaine.

L'échéance a valeur de double test pour le président George Weah, qui il y a trois ans avait soulevé un immense espoir en accédant au pouvoir dans ce pays toujours marqué par la guerre civile de 1989-2003 et l'épidémie d'Ebola de 2014-2016.

"Je veux que vous disiez oui au référendum parce qu'il y va de votre intérêt", a lancé ce weekend en meeting l'ancienne star du football, qui n'est pas parvenu à redresser l'économie et a vu sa popularité s'effriter.

Ses adversaires lui attribuent la volonté de tirer profit d'une modification de la Constitution pour remettre à zéro son compteur présidentiel et briguer le moment venu un troisième mandat, comme viennent de le faire ses homologues guinéen Alpha Condé et ivoirien Alassane Ouattara.

Son entourage affirme qu'il "ne pense pas à un troisième mandat". Les principaux partis d'opposition ont appelé à boycotter le référendum.

Le référendum vise aussi à autoriser la double nationalité, une question qui divise la société du Liberia, plus ancienne république d'Afrique noire fondée au XIXe siècle sous l'impulsion des Etats-Unis pour des esclaves noirs affranchis.

La population "autochtone" reproche à l'élite américano-libérienne, dont de nombreux membres sont secrètement citoyens des Etats-Unis, d'utiliser l'argent qu'ils gagnent au Liberia pour se construire des propriétés aux Etats-Unis.

Si la proposition passe, les futurs binationaux auront accès à la propriété au Liberia, ce qui devrait donner un coup de pouce à l'économie d'un des pays les plus pauvres au monde.

AFP

Ses derniers articles: En Tanzanie, les arrestations d'opposants assombrissent l'espoir d'un renouveau politique  Soudan du Sud: le nouveau Parlement prête serment, des activistes arrêtés  Nigeria: cinq militants anti-Buhari toujours détenus malgré une décision de justice 

référendum

AFP

Libéria: référendum test pour le président Weah

Libéria: référendum test pour le président Weah

AFP

Liberia: un référendum test pour le président George Weah

Liberia: un référendum test pour le président George Weah

AFP

Référendum en Algérie: une nouvelle Constitution pour solder le "Hirak"

Référendum en Algérie: une nouvelle Constitution pour solder le "Hirak"

test

AFP

Le Centre français d'aguerrissement désert d'Arta, un test d'audace

Le Centre français d'aguerrissement désert d'Arta, un test d'audace

AFP

Le Centre français d'aguerrisement désert d'Arta, un test d'audace

Le Centre français d'aguerrisement désert d'Arta, un test d'audace

AFP

En Libye, des municipales font figure de test avant les élections législatives

En Libye, des municipales font figure de test avant les élections législatives

vote

AFP

Sierra Leone: l'Assemblée nationale vote l'abolition de la peine de mort

Sierra Leone: l'Assemblée nationale vote l'abolition de la peine de mort

AFP

La commission électorale éthiopienne "confiante" malgré les doutes sur le vote

La commission électorale éthiopienne "confiante" malgré les doutes sur le vote

AFP

Le Bénin vote pour élire son président dans un scrutin boudé par une opposition paralysée

Le Bénin vote pour élire son président dans un scrutin boudé par une opposition paralysée