mis à jour le

Nigeria: suspension d'une hausse des prix de l'électricité

Une hausse des tarifs de l'électricité au Nigeria a été suspendue par le gouvernement pour apaiser les syndicats qui ont menacé d'appeler à un grève générale dans le pays, première puissance économique du continent africain. 

La commission de régulation de l'électricité au Nigeria a annoncé mardi qu'elle suspendait pour deux semaines l'augmentation des prix à la suite d'un accord passé avec les principaux syndicats du pays. 

"La décision prend effet du 28 septembre au 11 octobre", a indiqué cette agence étatique dans un communiqué. 

La hausse de l'électricité, décidée en septembre, a déclenché la colère de la population, déjà aux prises avec le marasme économique et l'inflation.

Les tarifs devaient doubler, passant de 33 à plus de 60 nairas (0,07 à 0,13 euro) par kilowatt. 

Cette augmentation intervenait au moment où les prix de l'essence ont flambé dans le pays pétrolier, depuis que l'Etat a mis un terme à un système de subvention des carburants. 

Le gouvernement nigérian tente à tout prix de renflouer les caisses, vidées par la pandémie de coronavirus, qui a déclenché une grave crise économique.

La grève, qui devait commencer lundi, a été annulée au dernier moment, après des négociations ce week-end avec le gouvernement. 

Le Nigeria produit 7.000 mégawatts d'électricité, un montant trop faible pour éclairer ses 200 millions d'habitants. Environ 55% de la population n'a pas accès à l'électricité.

Et pour ceux qui en disposent, les délestages fréquents poussent les ménages et les entreprises à s'équiper de groupes électrogènes coûteux et polluants. 

Les prix subventionnés de l'essence et le faible coût de l'électricité sont perçus par les Nigérians comme un des seuls bénéfices qu'ils retirent de leur puissance pétrolière, alors que l'élite est accusée de détourner la plupart des revenus de l'or noir. 

AFP

Ses derniers articles: En Tunisie, un ras-le-bol alimenté par une crise économique sans fin  L'avenir en pointillé des "récupérateurs" de la décharge de Dakar  Nigeria: après plus de 5 ans de prison, le dirigeant de la minorité chiite relaxé et libéré 

prix

AFP

Le mouton de l'Aïd, tradition hors de prix pour de nombreux Libyens

Le mouton de l'Aïd, tradition hors de prix pour de nombreux Libyens

AFP

A Lagos, "on n'arrive plus

A Lagos, "on n'arrive plus

AFP

Les Nigérians étranglés par une hausse des prix incontrôlée

Les Nigérians étranglés par une hausse des prix incontrôlée

suspension

AFP

Tunisie: affrontements devant le Parlement après sa suspension

Tunisie: affrontements devant le Parlement après sa suspension

AFP

Sénégal: suspension des voyages inter-cités par bus en raison du Covid

Sénégal: suspension des voyages inter-cités par bus en raison du Covid

AFP

Corruption: le TAS réduit la suspension de Siasia, ex-entraîneur du Nigeria

Corruption: le TAS réduit la suspension de Siasia, ex-entraîneur du Nigeria