mis à jour le

Ghana: première contraction du PIB depuis 37 ans au deuxième trimestre

Le Ghana a vu son économie, affectée par la pandémie de Covid-19, se contracter de 3,2% sur un an au deuxième trimestre, une première depuis 1983, a annoncé mercredi le service national des statistiques (GSS). 

Entre avril et juin, "pour la première fois en 37 ans, l'économie du Ghana s'est contractée de 3,2%, a déclaré à des journalistes Samuel Kobina Annim, le statisticien en chef. "L'an dernier à la même période, la croissance était de 5,7%", a rappelé le GSS.

Relativement épargné par le virus (plus de 45.000 cas et 294 décès recensés), le Ghana a néanmoins imposé en mars et pour trois semaines un confinement dans certaines parties du pays, dont la capitale Accra.

La mesure a paralysé les entreprises et affecté leur chiffre d'affaires: "Même après la levée des restrictions, de nombreuses entreprises de divers secteurs ont gardé portes closes", a expliqué M. Kobina Annim.

Le statisticien a jugé "possible" un retour de la croissance, dans une économie qui n'a plus connu de recul de son PIB annuel depuis 1983. A l'époque, il s'était contracté de 6,2% selon les chiffres du Fonds monétaire international.

Pays réputé stable, le Ghana est un important exportateur d'or, de pétrole et de cacao.

AFP

Ses derniers articles: Au Mozambique, le mercenaire Dyck prédit un avenir "difficile"  Le Nigeria, les yeux rivés sur sa frontière depuis la mort d'Idriss Deby  Des motos géantes pour désenclaver les villages du Cameroun 

PIB

AFP

Le Pen promet 0,7% du PIB pour "la coopération avec l'Afrique"

Le Pen promet 0,7% du PIB pour "la coopération avec l'Afrique"

AFP

Les carences alimentaires de ses enfants coûtent 8% de PIB par an au Burkina

Les carences alimentaires de ses enfants coûtent 8% de PIB par an au Burkina

Algérie

Pourquoi l'Algérie doit changer de modèle économique

Pourquoi l'Algérie doit changer de modèle économique