mis à jour le

Aino Duro-Adebola (centre) a conçu un générateur électrique fonctionnant à l'urine.  Whiteafrican via Flicr CC.
Aino Duro-Adebola (centre) a conçu un générateur électrique fonctionnant à l'urine. Whiteafrican via Flicr CC.

Quand les Africaines osent

La Journée internationale de la femme est l’occasion de mettre en avant, une fois de plus, des Africaines qui font avancer le monde.

La Journée internationale de la femme se célèbre ce 8 mars, partout dans le monde. Une journée, imaginée pour pouvoir rendre hommage à toutes ces femmes qui contribuent à la marche du monde, sous les feux des projecteurs comme dans la plus grande discrétion et dans un parfait anonymat.

Le média social Youphil saisit l’occasion de cette journée pour publier un portfolio de vingt de ces femmes qui, partout dans le monde, «osent, parfois à leurs risques et périls, entreprendre, se lancer, y croire tout simplement».

Dans ce portfolio, l’on peut découvrir de nombreuses Africaines qui s’efforcent, dans leur quotidien, de «réconcilier l’économie et le social, défendre l’égalité des droits pour tous»,ajoute Youphil.

Parmi elles, figure la Kényane Juliana Rotich. Considérée, selon Youphil comme l’une des personnalités africaines les plus influentes, elle a co-fondé l’ONG Ushaidi, à l’origine d’un logiciel de cartographie interactive des crises hulanitaires.

L’on peut aussi découvrir dans ce portfolio, Maïmouna Coulibaly, la première Malienne à avoir crée une compagnie semencière.

Mais la coqueluche de la rédaction de Youphil est la collégienne nigériane Aino Duro-Adebola. A seulement 14 ans, elle est à l’origine d’un projet de générateur d’électricité qui fonctionne à l’urine.

La Burkinabè Diaharatou Diasso, quant à elle, s’est illustrée en montant une coopérative produisant du beurre de karité. Une coopérative qui, apprend-on encore, réunit 4.500 femmes et exporte entre 100 et 150 tonnes de beurre de karité par an.

Youphil nous fait aussi découvrir une Africaine fortement impliquée dans le social business. Anne Githuku-Shongwe, de nationalité sud-africaine a créé Afroes, une entreprise qui développe des programmes éducatifs et sensibilise les jeunes à travers des jeux sur téléphones mobiles.

Pour Youphil, qui précise que la liste n’est pas exhaustive, la démarche visée, à travers ce portfolio, est de mettre en avant des femmes qui brisent le plafond de verre et font avancer le monde.

Pour voir le portfolio de Youphil

R.M.

Raoul Mbog

Raoul Mbog est journaliste à Slate Afrique. Il s'intéresse principalement aux thématiques liées aux mutations sociales et culturelles et aux questions d'identité et de genre en Afrique.

 

 

Ses derniers articles: Les femmes de Boko Haram sont aussi dangereuses que les hommes  Le problème avec les gens qui veulent «sauver l'Afrique»  Bienvenue en enfer 

femmes

AFP

Au Maroc, le rival des islamistes aux élections se pose en défenseur des femmes

Au Maroc, le rival des islamistes aux élections se pose en défenseur des femmes

Economie

L'entrepreneuriat féminin est un facteur clé du développement africain

L'entrepreneuriat féminin est un facteur clé du développement africain

AFP

Kenya: trois femmes tuées après avoir attaqué un poste de police

Kenya: trois femmes tuées après avoir attaqué un poste de police

Journée de la femme

Femmes de tête

Tunisie: qui sont les femmes de la transition?

Tunisie: qui sont les femmes de la transition?

Journée de la femme

L’hommage historique de Tunisair aux femmes

L’hommage historique de Tunisair aux femmes

Feminisme

Le rêve volé des femmes tunisiennes

Le rêve volé des femmes tunisiennes