SlateAfrique

mis à jour le

Quatre eurodéputés soutenant le peuple sahraoui interdits d'entrée au Maroc


Le député européen slovène Ivo Vajgl le 26 août 2004 à Budapest AFP/Archives Attila Kisbenedek

Une délégation de quatre eurodéputés appartenant à un groupe de soutien au peuple sahraoui a été refoulée mercredi à l'aéroport de Casablanca par les autorités marocaines qui lui ont refusé l'accès au territoire, a indiqué le groupe des démocrates et libéraux au Parlement européen (ALDE), dans un communiqué.

Cette délégation devait recueillir des informations sur le respect des droits de l'homme au Sahara occidental. Elle avait à sa tête le Slovène Ivo Vajgl (membre du groupe ALDE).

A leur arrivée à Casablanca, les quatre députés ont été "débarqués de leur avion et pris en charge par la police locale qui leur a refusé l'entrée dans le pays", indique le communiqué. Ce déplacement avait pourtant été annoncé au préalable aux autorités marocaines, mais "une lettre" indiquant que les députés "n'étaient pas les bienvenus est arrivée seulement après leur départ".

"Sur des questions difficiles et controversées, comme celle de la situation au Sahara occidental, il est primordial qu'il y ait un effort constant pour maintenir le dialogue et construire des ponts", a réagi le chef de file des démocrates et libéraux au Parlement européen, le Belge Guy Verhofstadt, se disant "déçu" par la réaction des autorités marocaines.

"Les membres du Parlement européen ne constituent pas une menace pour les autorités marocaines et leur intérêt pour la région doit être salué et non rejeté en renvoyant les membres de la délégation chez eux après leur arrivé dans le pays", a-t-il souligné.

Le Sahara occidental, ancienne colonie espagnole occupée depuis 1975 par le Maroc qui la considère comme partie intégrante du royaume, est revendiquée par le Front Polisario, qui est soutenu par l'Algérie et réclame un référendum pour déterminer l'avenir du territoire.