SlateAfrique

mis à jour le

Elections kényanes: le bidonville de Kibéra déserté par ses habitants

Au Kenya, il est encore trop tôt pour se prononcer sur les résultats définitifs des élections générales, attendus avec appréhension.

Un jour après le vote, a Kibéra, un bidonville de Nairobi et l’un des grands foyers des violences postélectorales de 2007 qui avait fait plus de 1.000 morts et 600.000 déplacés, «la vie reprend doucement… les habitants vaquent à leurs occupations quotidiennes».

Ce calme n'a rien d'ordinaire. En temps normal, Kibéra est un quartier surpeuplé et en constante effervescence.

«Beaucoup de monde est rentré au village», explique un habitant. Ceux qui sont restés évitent de sortir de chez eux.

 

Capture écran du site de France 24. Une jeune femme vote dans un bureau de Kibéra.

«Dans la perspective du scrutin, on a assisté à l’exode de nombreux Kényans vivant dans les zones urbaines les plus déshéritées, qui furent aussi les plus touchées par les violences post-électorales il y a cinq ans», commente France 24.

Les habitants de Kibéra sont pour la plupart des Luo, l’ethnie du candidat Raila Odinga, qui a d’ailleurs voté dans un bureau du quartier.

Lu sur France 24

 

A lire aussi

Pourquoi le Kenya a peur de donner les résultats du strutin

Le Kenya prêche la paix à l'approche des élections