mis à jour le

Virus au Maroc: interdiction de déplacements de et vers huit villes

Les autorités marocaines ont décidé d'interdire à partir de lundi les déplacements de et vers huit villes du pays dont Casablanca, Marrakech et Tanger, à cause d'une "hausse considérable" ces derniers jours des cas de contamination au nouveau coronavirus.

Cette décision annoncée dimanche intervient à quelques jours de l'Aïd al-Adha, une fête traditionnellement marquée par des réunions familiales. Elle entre en vigueur lundi jusqu'à nouvel ordre, selon un communiqué conjoint des ministères de l'Intérieur et de la Santé. 

L'interdiction des déplacements a été prise "en raison de la hausse considérable des cas de contamination" à la maladie Covid-19 et "au regard du non-respect par la majorité des citoyens des mesures de prévention -distanciation sociale, port du masque-", selon le texte.

Elle concerne huit villes, dont la capitale économique Casablanca (ouest), la capitale touristique Marrakech (sud), Tanger (nord), le deuxième pôle économique du royaume, et Fès (centre).

Le Maroc avait annoncé il y a une semaine un nouvel allègement des mesures de confinement mais les derniers jours ont été marqués par des cas record de contamination: 811 samedi et 633 dimanche.

Le nombre total des cas officiellement enregistrés dans le pays est de 20.278, dont 313 décès.

Samedi, le ministre de la santé Khalid Ait Taleb a appelé à "éviter les visites inutiles et les contacts physiques et à veiller au respect des mesures de prévention lors des rassemblements familiaux" pendant l'Aïd al-Adha, la fête musulmane du sacrifice prévue cette année à partir du 31 juillet.

Le ministère de l'Intérieur a noté un "relâchement de certains individus" dans le port du masque obligatoire au Maroc, affirmant dans un communiqué que les autorités "n'hésiteront pas à appliquer les sanctions prévues par la loi". Les peines vont jusqu'à trois mois de prison et/ou jusqu'à 1.300 dirhams d'amende (115 euros).

Le Maroc autorise depuis juin l'ouverture des cafés, restaurants, commerces et le tourisme intérieur mais l'état d'urgence sanitaire a été prolongé jusqu'au 10 août.

AFP

Ses derniers articles: Violences en RDC: plus de 1.300 morts au 1er semestre, 3 fois plus que sur la même période en 2019 (ONU)  Guinée: vers une désignation d'Alpha Condé comme candidat  RDC: le personnel chargé de la lutte contre Ebola dans le Nord-Ouest en grève 

interdiction

AFP

Afrique du Sud: une interdiction de la vente de tabac qui passe mal

Afrique du Sud: une interdiction de la vente de tabac qui passe mal

AFP

Nigeria: inquiétude des motos-taxis

Nigeria: inquiétude des motos-taxis

AFP

RDC: interdiction des marches politiques

RDC: interdiction des marches politiques

villes

AFP

Coronavirus: chaos sur les routes du Maroc après la fermeture de huit villes

Coronavirus: chaos sur les routes du Maroc après la fermeture de huit villes

AFP

Coronavirus: Abidjan et Bouaké villes mortes sous couvre-feu

Coronavirus: Abidjan et Bouaké villes mortes sous couvre-feu

AFP

Dans les villes du Zimbabwe, l'aide ultime rempart contre la famine

Dans les villes du Zimbabwe, l'aide ultime rempart contre la famine

virus

AFP

Ethiopie: la peur du virus s'est diluée, au moment où il se propage

Ethiopie: la peur du virus s'est diluée, au moment où il se propage

AFP

"C'est un cauchemar": le virus bouleverse les rites funéraires en Afrique du Sud

"C'est un cauchemar": le virus bouleverse les rites funéraires en Afrique du Sud

AFP

Virus en Afrique: des "guéris" en guerre contre le déni et la stigmatisation

Virus en Afrique: des "guéris" en guerre contre le déni et la stigmatisation