mis à jour le

Barrage du Nil: reprise des négociations (ministère soudanais)

Le Soudan a annoncé vendredi la reprise des négociations avec l'Egypte et l'Ethiopie concernant le méga-barrage en construction par Addis Abeba sur le Nil bleu, qui inquiète Le Caire et Khartoum.

Le Grand barrage de la Renaissance (Gerd), appelé à devenir le plus grand barrage hydroélectrique d'Afrique avec une capacité de production de plus de 6.000 mégawatts, a provoqué de vives tensions avec l'Egypte et le Soudan, qui craignent que leur accès à l'eau du Nil n'en soit restreint.

"Les négociations sur le barrage de la Renaissance entre l'Egypte, l'Ethiopie et le Soudan ont repris cet après-midi via visio-conférence", a indiqué le ministère soudanais de l'Eau dans un communiqué.

Ces discussions ont eu lieu grâce à la médiation de l'Afrique du Sud, qui préside actuellement l'Union africaine (UA), a précisé le communiqué.

Le Soudan et l'Egypte craignent que le barrage de 145 mètres de haut ne restreigne leur accès à l'eau lorsque le réservoir commencera à être rempli en juillet, selon la date initialement indiquée par l'Ethiopie.

Le 26 juin, Le Caire et Khartoum ont assuré que la mise en eau du barrage serait reportée jusqu'à ce qu'un accord soit trouvé.

Mais l'Ethiopie a réaffirmé le lendemain sa volonté de commencer à remplir le réservoir de son gigantesque barrage sur le Nil "dans les deux prochaines semaines", tout en s'engageant à essayer de conclure un accord définitif avec l'Egypte et le Soudan pendant cette période, sous l'égide de l'UA.

Le 20 juin, alors que des négociations qui avaient repris se trouvaient au point mort, Le Caire avait appelé le Conseil de sécurité de l'ONU à intervenir. L'Egypte considère ce projet comme une menace "existentielle" et le Soudan a mis en garde contre des "grands risques" pesant selon lui sur la vie de millions de personnes.

Lundi, les 15 membres du Conseil de sécurité de l'ONU ont soutenu à des degrés divers la démarche de l'Union africaine pour régler la crise opposant l'Ethiopie à l'Egypte et au Soudan.

L'Ethiopie voit la construction du Gerd comme essentiel à son développement et à son électrification. La construction du méga-barrage a débuté en 2011.

AFP

Ses derniers articles: Mali: trois soldats maliens tués dans le Centre par des jihadistes présumés  Sahara: le Polisario promet "l'escalade" avec le Maroc  Les pays de la Cédéao s'engagent 

barrage

AFP

Il y a 50 ans, le Haut barrage d'Assouan domptait les eaux du Nil

Il y a 50 ans, le Haut barrage d'Assouan domptait les eaux du Nil

AFP

Egypte: 50 ans après, le barrage d'Assouan est toujours contesté

Egypte: 50 ans après, le barrage d'Assouan est toujours contesté

AFP

Barrage sur le Nil: le dernier round de négociations a échoué, selon le Soudan

Barrage sur le Nil: le dernier round de négociations a échoué, selon le Soudan

négociations

AFP

Soudan: négociations mardi sur le tracé des frontières avec l'Ethiopie

Soudan: négociations mardi sur le tracé des frontières avec l'Ethiopie

AFP

Barrage sur le Nil: les négociations aboutiront, selon l'Ethiopie et le Soudan

Barrage sur le Nil: les négociations aboutiront, selon l'Ethiopie et le Soudan

AFP

Barrage sur le Nil: report d'une semaine des négociations

Barrage sur le Nil: report d'une semaine des négociations

reprise

AFP

Centrafrique: la quatrième ville du pays reprise aux rebelles, selon l'ONU

Centrafrique: la quatrième ville du pays reprise aux rebelles, selon l'ONU

AFP

Soudan: un tailleur reprise les vêtements et le coeur des réfugiés du Tigré

Soudan: un tailleur reprise les vêtements et le coeur des réfugiés du Tigré

AFP

Covid-19 en Algérie: reprise de la grande prière musulmane du vendredi

Covid-19 en Algérie: reprise de la grande prière musulmane du vendredi