mis à jour le

Coronavirus: un demi-million d'élèves sénégalais retrouvent le chemin de l'école après trois mois

Un demi-million d'élèves du Sénégal ont repris jeudi le chemin de l'école, après trois mois d'interruption due au coronavirus, un faux départ au début du mois et alors que débute la saison des pluies, dans ce pays d'Afrique de l'Ouest où l'épidémie continue à se propager.

"Les élèves sont déjà en classe. Ils ont tous mis des masques, disponibles dans l'établissement, tout comme le gels (hydroalcoolique)", a expliqué à l'AFP le responsable d'une école de la Médina, quartier populaire proche du centre de Dakar, Abdoul Diop.

"Nous avons réduit le nombre d'élèves dans les classes, dont certaines font moins de 20 élèves", alors que les effectifs sont généralement pléthoriques au Sénégal, a poursuivi M. Diop.

Cette réouverture partielle ne concerne que les quelque 551.000 élèves des classes dites d'examen (CM2, troisième, terminale), sur un total de 3,5 millions d'enfants scolarisés dans le pays. Les cours ont été interrompus à la mi-mars, lorsque le président Macky Sall a décrété l'état d'urgence, dont les mesures ont été depuis lors progressivement allégées.

Cette rentrée partielle était initialement prévue le 2 juin mais avait été reportée à la dernière minute après la découverte d'une dizaine de contamination parmi les enseignants.

Avec quelque 6.233 cas officiellement recensés et 94 décès, la maladie Covid-19 est toujours en progression au Sénégal, même si la situation est sans commune mesure avec celle qui prévaut notamment aux Etats-Unis et en Amérique latine. 

Le président Sall s'est mis mercredi en quarantaine pour 15 jours après avoir été en contact avec une personne atteinte de la maladie, bien que lui-même ait "subi un test, revenu négatif", selon la présidence.

Après avoir exprimé des critiques, des syndicats d'enseignants et des associations de parents d'élèves ont fini par accepter cette reprise des cours, tout en déplorant un manque d'eau dans certains établissements, rendant le lavage des mains difficile.

Ils ont également souligné que la saison des pluies qui commence, en particulier dans le sud et l'est du pays, risque de détériorer les conditions de travail des élèves, beaucoup d'écoles ayant des toitures en chaume.

La fermeture des écoles pendant trois mois a bouleversé le calendrier scolaire. Alors que l'année se termine habituellement fin juillet, les examens ne seront organisés cette fois qu'entre fin août et début septembre.

Le gouvernement a annoncé qu'un comité pédagogique définirait prochainement les modalités de passage à l'année supérieure pour les 3 millions d'élèves qui n'ont pas repris les cours jeudi.

Les universités restent quant à elles fermées jusqu'à nouvel ordre, tout comme les frontières du pays. Un couvre-feu de 23H00 à 05H00 du matin est toujours en vigueur.

AFP

Ses derniers articles: Afrique du Sud: une ministre réprimandée pour mélange des genres  RDC: sanglante incursion de miliciens armés dans la capitale minière Lubumbashi  Centrafrique: le président Touadéra annonce sa candidature 

Sénégalais

AFP

Un instituteur sénégalais mobilise les réseaux sociaux pour réparer lui-même des classes

Un instituteur sénégalais mobilise les réseaux sociaux pour réparer lui-même des classes

AFP

Le Sénégalais Sadio Mané élu meilleur joueur africain de 2019

Le Sénégalais Sadio Mané élu meilleur joueur africain de 2019

AFP

A Dakar, l'immigration s'invite dans les débats entre gouvernements français et sénégalais

A Dakar, l'immigration s'invite dans les débats entre gouvernements français et sénégalais