mis à jour le

Libye: les pro-Haftar confirment un "redéploiement" hors de Tripoli

Les forces du maréchal libyen Khalifa Haftar ont confirmé leur "redéploiement" hors de Tripoli, après l'annonce par leurs rivaux de la reconquête totale de la capitale libyenne au terme de violents combats.

Jeudi, le Gouvernement d'union nationale (GNA), reconnu par l'ONU, a affirmé avoir repris le contrôle de toute l'agglomération de Tripoli (ouest), un nouveau revers pour les troupes rivales du maréchal Haftar, homme fort de l'est libyen.

"Nous annonçons le redéploiement de nos forces hors de Tripoli, sous condition que l'autre partie respecte un cessez-le-feu. En cas de non-respect, nous reprendrons nos opérations militaires et suspendrons notre participation aux négociations du comité militaire", a déclaré le porte-parole de M. Haftar, Ahmad al-Mesmari.

Dans un communiqué publié dans la nuit de jeudi à vendredi, il a précisé que cette décision avait été prise après "l'acceptation du commandement militaire de participer au comité militaire sous l'égide de l'ONU."

Il a évoqué "une initiative humanitaire destinée à arrêter l'effusion du sang du peuple libyen."

Mercredi, l'ONU a annoncé la reprise à Genève des négociations --suspendues depuis plus de trois mois-- du comité militaire (5+5), instance qui comprend cinq membres pro-GNA et cinq membres pro-Haftar et qui vise à obtenir un cessez-le-feu dans le conflit opposant les deux camps depuis avril 2019.

Toutes les précédentes tentatives visant à établir un cessez-le-feu durable ont échoué.

Depuis le lancement en avril 2019 par les forces pro-Haftar d'une offensive pour s'emparer de la capitale, siège du GNA, des centaines de personnes, dont de nombreux civils, ont été tuées et quelque 200.000 ont pris la fuite.

AFP

Ses derniers articles: Ethiopie: Abiy réaffirme devant les émissaires de l'UA son devoir de "maintenir l'ordre"  Amadou Dia, du service de la France coloniale  Ethiopie: 

Tripoli

AFP

Libye: Tripoli dénonce les propos de Macron et réclame des "excuses"

Libye: Tripoli dénonce les propos de Macron et réclame des "excuses"

AFP

Les Libyens de nouveau dans la rue

Les Libyens de nouveau dans la rue

AFP

En Libye, ambiance morose

En Libye, ambiance morose