mis à jour le

Zimbabwe: trois opposantes accusant la police de torture vont être poursuivies (ONG)

Trois militantes de l'opposition zimbabwéenne qui accusent la police de les avoir enlevées et torturées vont être poursuivies pour participation à une manifestation interdite en période de confinement anticoronavirus, a rapporté mercredi une ONG.

Une députée du Mouvement pour un changement démocratique (MDC), Joana Mamombe, et deux autres membres du parti ont été retrouvées le 15 mai grièvement blessées en bordure d'une route des faubourgs de la capitale Harare, deux jours après leur disparition lors d'une manifestation.

Le MDC accuse, sur la foi de leurs témoignages, la police de les avoir arrêtées, frappées et torturées.

Le gouvernement a catégoriquement nié ces allégations.

Mardi soir, la police s'est déplacée à l'hôpital de la capitale Harare où elles sont en convalescence pour leur annoncer son intention de les poursuivre pour violation des règles du confinement, a indiqué le porte-parole de l'ONG Avocats du Zimbabwe pour les droits humains (ZLHR).

"Nous sommes choqués et inquiets que la police ait décidé d'ouvrir une enquête contre ces trois femmes alors qu'elles sont toujours hospitalisées et qu'elles devraient être protégées par cette même police", a déclaré Kumbirai Mafunda.

"La police devrait (...) se consacrer d'abord aux infractions dont elles ont été victimes", a ajouté M. Mafunda.

Le rassemblement auquel participaient les trois jeunes femmes le 13 mai visait à dénoncer les difficultés de nombreuses familles qui peinent à manger à leur faim depuis l'instauration fin mars du confinement contre la pandémie de Covid-19.

La crise sanitaire actuelle a encore aggravé la crise économique au Zimbabwe, dont les 15 millions d'habitants sont soumis à de graves pénuries de produits de première nécessité. 

Les forces de sécurité zimbabwéennes sont régulièrement dénoncées pour la répression des activités de l'opposition.

AFP

Ses derniers articles: Zimbabwe: au moins 40 mineurs piégés par l'effondrement d'une mine  Burkina Faso: Kaboré, "président diesel" promet plus au deuxième mandat  Burkina Faso: le président Kaboré déclaré réélu au 1er tour tend la main 

police

AFP

Afrique du Sud: le juge anti-corruption veut une enquête de police sur Zuma

Afrique du Sud: le juge anti-corruption veut une enquête de police sur Zuma

AFP

Appels au calme aux funérailles d'un adolescent sud-africain tué lors d'une patrouille de police

Appels au calme aux funérailles d'un adolescent sud-africain tué lors d'une patrouille de police

AFP

Afrique du Sud: manifestations violentes après la mort d'un adolescent supposément tué par la police

Afrique du Sud: manifestations violentes après la mort d'un adolescent supposément tué par la police

torture

AFP

Un homme accusé de torture pendant la guerre civile au Liberia menacé de procès en France

Un homme accusé de torture pendant la guerre civile au Liberia menacé de procès en France

AFP

Zimbabwe: l'opposition accuse la police d'avoir torturé trois de ses militantes

Zimbabwe: l'opposition accuse la police d'avoir torturé trois de ses militantes

AFP

Otages de jihadistes au Nigeria: "une torture psychologique indescriptible"

Otages de jihadistes au Nigeria: "une torture psychologique indescriptible"