mis à jour le

Le Rwanda procède lundi

Le Rwanda va procéder à partir de lundi à un déconfinement partiel et autoriser sa population à se déplacer durant la journée, après plus de six semaines de confinement pour freiner la propagation du coronavirus, a annoncé vendredi le bureau du Premier ministre. 

Le Rwanda a été l'un des premiers pays africains à imposer des mesures de confinement drastiques le 22 mars alors que 19 cas avaient été recensés. Le pays a enregistré à ce jour officiellement 225 cas et aucun décès.  

A partir du 4 mai, les Rwandais pourront se déplacer librement de 5 heures du matin à 20 heures et auront besoin en soirée d'une autorisation, selon un communiqué publié par le bureau du Premier ministre. 

"Les masques devront en permanence être portés dans des lieux publics", souligne le communiqué. Les frontières du pays restent fermées et les rassemblements de masse interdits. 

Les entreprises, les sociétés de fabrication et de construction seront autorisées à reprendre leurs activités avec des salariés essentiels. Les marchés pourront rouvrir mais avec seulement 50% des commerçants.  

Selon le communiqué, les hôtels et restaurants seront également autorisés à fonctionner, mais devront fermer à 19 heures.  

Les écoles, églises, gymnases et bars resteront fermés. Les gens seront autorisés à faire de l'exercice dans des espaces ouverts.

La participation à des funérailles sera limitée à 30 personnes. Les transports entre les différentes provinces rwandaises demeurent interdits.

AFP

Ses derniers articles: Crise politique au Mali: le président tente un nouveau geste d'apaisement  Côte d'Ivoire: Amadou Gon Coulibaly décède  Amadou Gon Coulibaly, le dauphin foudroyé avant la présidentielle 

Rwanda

AFP

France: nouvel espoir d'ouverture des archives présidentielles sur le Rwanda

France: nouvel espoir d'ouverture des archives présidentielles sur le Rwanda

AFP

Coronavirus: l'épidémie avance en Afrique, mesures drastiques au Rwanda

Coronavirus: l'épidémie avance en Afrique, mesures drastiques au Rwanda

AFP

RDC: la peur d'une "balkanisation" enflamme les ressentiments contre le Rwanda

RDC: la peur d'une "balkanisation" enflamme les ressentiments contre le Rwanda