mis à jour le

Des cas de coronavirus dans des prisons en Guinée et en Sierra Leone

La présence du nouveau coronavirus a été détectée dans des prisons en Guinée et en Sierra Leone et le décès d'un prisonnier au Mali est jugé "suspect", a-t-on appris mardi auprès des autorités de ces trois pays d'Afrique de l'Ouest.

Un "malade" a été testé positif au Covid-19 à la prison centrale de Conakry, le principal établissement pénitentiaire de Guinée, a indiqué à l'AFP le docteur Bouna Yattassaye, directeur-général adjoint de l'Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS), l'organe qui dirige la riposte contre l'épidémie du pays.

Il n'a pas précisé s'il s'agissait d'un détenu ou d'un membre du personnel, mais il a indiqué que l'agence avait "identifié les mesures à appliquer d'urgence" dans l'établissement.

Construite en 1915, la prison centrale de Conakry abritait en 2019 près de 1.500 détenus, soit le triple de sa capacité théorique, selon le dernier rapport d'Amnesty International. Les conditions d'hygiène, la promiscuité et la mauvaise santé des prisonniers dans cette prison sont régulièrement dénoncées par les ONG.

Le 24 avril, le ministère guinéen de la Justice avait fait état de "trois cas de décès" jugés suspects à la prison centrale et décrété l'interdiction provisoire "de toute visite en provenance de l'extérieur à l'exception de celle des avocats", des médecins et des personnes transportant les repas. 

Le résultat des analyses effectuées pour déterminer la cause de ces décès n'était pas encore connu mardi, alors que le pays compte officiellement près de 1.200 cas de Covid-19 et 7 décès.

En Sierra Leone voisine, un détenu a été testé positif dimanche, selon les autorités. L'homme avait comparu le 17 avril devant un juge pour des raisons qui n'ont pas été précisées, avant d'être placé en détention dans un établissement de la capitale Freetown.

Tombé malade trois jours plus tard, il a reconnu s'être "échappé" d'un centre de quarantaine, selon un communiqué du ministère de la Justice.

Les autorités sierra-léonaises ont fermé la section de la prison par laquelle il était passé avant d'être dirigé vers un hôpital, afin de la désinfecter. Les autres détenus ont été déplacés et mis sous surveillance sanitaire.

A la suite de l'apparition de ce cas, la Sierra Leone, qui a dénombré 99 cas de Covid-19 et 4 décès, a également décidé de suspendre pour un mois les activités des cours et tribunaux afin d'éviter les contaminations lors des transferts de prisonniers entre les commissariats de police et les tribunaux et entre les tribunaux et les prisons.

Au Mali, des analyses sont effectuées après qu'un détenu est "mystérieusement décédé" dimanche dans une prison du pays, selon une source judiciaire qui n'a pas précisé de quel établissement il s'agissait. Le Mali compte 408 cas de Covid-19 et 23 décès.

AFP

Ses derniers articles: Génocide au Rwanda: Félicien Kabuga fixé sur sa remise  En Tunisie, le président appelle  Soudan: l'armée va confisquer les armes détenues illégalement 

Guinée

AFP

Virus: la Guinée équatoriale poursuit son déconfinement

Virus: la Guinée équatoriale poursuit son déconfinement

AFP

La Guinée équatoriale annonce l'assouplissement du confinement

La Guinée équatoriale annonce l'assouplissement du confinement

AFP

Les "hommes en jaune" de Médecins sans frontières de retour en Guinée

Les "hommes en jaune" de Médecins sans frontières de retour en Guinée

prisons

AFP

Des dizaines de milliers de détenus "oubliés" dans les prisons du Nigeria

Des dizaines de milliers de détenus "oubliés" dans les prisons du Nigeria

AFP

Coronavirus : dispositif spécial pour les prisons ivoiriennes surpeuplées

Coronavirus : dispositif spécial pour les prisons ivoiriennes surpeuplées

AFP

Dans un Cameroun en proie aux crises, les prisons s'échauffent

Dans un Cameroun en proie aux crises, les prisons s'échauffent