mis à jour le

Côte d'Ivoire: le procès en appel d'un président de conseil régional reporté au 24 mars

Le procès en appel du président du Conseil régional du Gbêkê (centre de la Côte d'Ivoire), Jacques Mangoua, condamné à 5 ans de prison, a été reporté au 24 mars, en raison de l'absence de l'accusé, écroué à Abidjan et qui n'avait pas été transféré pour l'audience, au grand dam de la défense.

Encadrés par un important déploiement des forces de l'ordre, quelque 200 militants du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) de l'ancien président Henri Konan Bédié et dont M. Mangoua est un des vice-présidents, étaient présents au tribunal de Bouaké (centre), a constaté un journaliste de l'AFP.

Faute de prévenu, le président Tahirou Dembélé a renvoyé l'audience au 24 mars. 

"Notre justice se doit d'être sérieuse (...) nous sommes rentrés dans une phase d'usure qui est inadmissible" a protesté Me Luc Adje, l'avocat de M. Mangoua.

M. Mangoua, qui a toujours clamé son innocence, a été condamné le 3 octobre 2019 à cinq ans d'emprisonnement ferme et 5 millions de francs CFA (environ 7.600 euros) d'amende pour détention illégale de munitions de guerre.

L'entourage de M. Mangoua crie au "complot" et au "coup monté : "C'est le président lui-même qui a averti la gendarmerie" de la présence des armes à son domicile, avait assuré à l'AFP Moïse Amani, chargé de mission auprès de M. Mangoua.

"Les enjeux de cette affaire sont ailleurs, M. Mangoua préside une région qui se trouve être la plus grande de la Côte d'Ivoire et qui par conséquent est vitale pour l'élection présidentielle 2020. Il préside une région stratégique et est de l'opposition, alors cela est insupportable pour certains hommes politiques", avait écrit à l'AFP sa fille, Joanne Mangoua. 

Sa condamnation avait été suivie de troubles qui avaient fait un mort.

Le Gbeké comprend notamment le village de Béoumi, où avaient eu lieu des violences intercommunautaires ayant fait 16 morts en mai 2019.

AFP

Ses derniers articles: Au Burundi, préservé du Covid-19 par "la grâce divine", la vie suit son cours  Coronavirus: les polices du Maghreb mobilisées contre les escrocs de la pandémie  Omar el-Béchir, l'autocrate déchu 

appel

AFP

Soudan: la condamnation de Béchir pour corruption confirmée en appel

Soudan: la condamnation de Béchir pour corruption confirmée en appel

AFP

Algérie/corruption: peines sévères requises en appel contre d'ex- dirigeants

Algérie/corruption: peines sévères requises en appel contre d'ex- dirigeants

AFP

Algérie/corruption: début du procès en appel d'ex-hauts dirigeants

Algérie/corruption: début du procès en appel d'ex-hauts dirigeants

Mars

AFP

Agressions sexuelles: la star congolaise Koffi Olomidé fixée sur son sort le 18 mars

Agressions sexuelles: la star congolaise Koffi Olomidé fixée sur son sort le 18 mars

AFP

Sahara occidental: nouvelle table ronde attendue en mars

Sahara occidental: nouvelle table ronde attendue en mars

AFP

Le pape François se rendra au Maroc les 30 et 31 mars

Le pape François se rendra au Maroc les 30 et 31 mars

président

AFP

Cameroun: le parti du président Biya remporte les législatives partielles

Cameroun: le parti du président Biya remporte les législatives partielles

AFP

Guinée: le président promulgue sa Constitution et approuve un plan anti-coronavirus

Guinée: le président promulgue sa Constitution et approuve un plan anti-coronavirus

AFP

Afrique: le président de la BAD, accusé d'abus, nie en bloc

Afrique: le président de la BAD, accusé d'abus, nie en bloc