SlateAfrique

mis à jour le

Peut-on parler de Mandela sans donner l'impression de se répéter?

A 94 ans, Nelson Mandela n'a pas fini de faire parler de lui. Parangon de respectabilité, le nom de Mandela rime désormais avec... télé-réalité.

Alors que le prix Nobel de la paix se remet de sa récente hospitalisation, la chaîne américaine CoziTV, du groupe NBC, a diffusé, le premier volet de la nouvelle série Being Mandela. Cette télé-réalité met en scène la famille de l'ancien président sud-africain dont deux de ses petites filles, Zaziwe Dlamini-Manaway et Swati Dlamini, toutes deux âgées d'une trentaine d'années. 

Celles-ci ont expliqué à l'Associated Press que Being Mandela dévoilerait le quotidien de cette famille peu banale, dans sa volonté de porter les valeurs et l'héritage du héros de la lutte contre l'apartheid. 

Le show risque-t-il de nuire à la réputation de Nelson Mandela? Aucunement, selon ses petites filles, qui affirment aussi avoir reçu le feu-vert du principal intéressé. 

Selon le site Beauté d'Afrik, le producteur du show a insisté sur l'autre ambition du projet: 

«Nous voulons montrer la nouvelle Afrique et donner aux téléspectateurs un coup d’œil sur son niveau de sophistication et son irrésistible potentiel», a-t-il déclaré. 

Vraisemblablement, Nelson Mandela ne participera pas à l'émission. Mais selon Swati et Zaziwe, le vénérable grand-père approuve l'idée et devrait suivre tous les épisodes. Et Swati d'ajouter que son prix nobel de grand-père est friand de télé-réalité, et des restranmissions des concours américains de mini-miss...

Une «confidence» démentie par Ndileka Mandela, l'aînée des petits-enfants, rapporte Le Guardian. Ce qui est sûr, c'est que le nom Mandela, outre une glorieuse réputation, peut rapporter gros à la jeune génération.

 

Lu sur CoziTV.comBeauté d'AfrikLe Guardian

A lire aussi

Mandela, une marque qui vaut de l'or

Le deuil de Mandela a déjà commencé

Voir Mandela et s'enrichir