mis à jour le

Nigeria: la mégapole de Lagos veut interdire les motos-taxis

Le gouvernement local de l'Etat de Lagos, mégapole économique de 20 millions d'habitants connue pour ses embouteillages monstrueux, a annoncé une interdiction totale des motos-taxis et "keke" (tricycles à moteur), qui devrait entrer en vigueur dès le 1er février.

Ces deux moyens de transport sont utilisés par des millions de personnes, parmi les plus pauvres, et emploient des dizaines de milliers de jeunes non éduqués. 

"Le gouvernement de l'État de Lagos veut agir fort contre la menace des motos et des tricycles commerciaux", ont écrit lundi les autorités sur Twitter, justifiant cette mesure radicale par les "chiffres effrayants" d'accidents mortels sur les routes. 

"Le manque de respect du code de la route par les chauffeurs d'okada (taxis-motos) et de keke (pousse-pousse) a entraîné des pertes de vies inutiles", peut-on lire sur leur compte officiel. 

Cette mesure radicale et sans annonce préalable devrait être appliquée dès le 1er février dans les principaux districts de la ville, coeur économique de l'Afrique de l'Ouest, ainsi que sur tous les grands axes et les ponts. 

Les transports en commun restent peu développés voire totalement inexistants dans de nombreux quartiers, malgré l'ouverture de quelques lignes de bus ces dernières années. 

Le nouveau gouverneur de Lagos, Babajide Sanwo-Olu, a promis de s'attaquer aux problèmes de circulation qui hantent le quotidien des Lagossiens. 

Les routes sont trop étroites ou remplies de nids de poule et la congestion autour des ponts rend les déplacements particulièrement difficiles dans cette ville gigantesque à la croissance démographique folle.  

Beaucoup de conducteurs de motos-taxis ne respectent pas les règles mais de nombreuses applications téléphoniques ont vu le jour ces derniers mois, employant des milliers de chauffeurs et les formant aux consignes basiques de sécurité.

Il n'était pas clair dans l'immédiat si cette nouvelle mesure concerne également ces applications. 

AFP

Ses derniers articles: Zimbabwe: au moins 40 mineurs piégés par l'effondrement d'une mine  Burkina Faso: Kaboré, "président diesel" promet plus au deuxième mandat  Burkina Faso: le président Kaboré déclaré réélu au 1er tour tend la main 

Lagos

AFP

"Pourquoi voulez-vous nous tuer?": une survivante des manifestations de Lagos raconte

"Pourquoi voulez-vous nous tuer?": une survivante des manifestations de Lagos raconte

AFP

La fièvre retombe

La fièvre retombe

AFP

La fièvre retombe

La fièvre retombe

mégapole

AFP

La mégapole de Lagos entre en confinement, les mesures se durcissent partout en Afrique

La mégapole de Lagos entre en confinement, les mesures se durcissent partout en Afrique

AFP

Les jacinthes d'eau envahissent Lagos, mégapole d'Afrique de l'Ouest

Les jacinthes d'eau envahissent Lagos, mégapole d'Afrique de l'Ouest

AFP

Ils font Lagos: comment imaginent-ils la mégapole dans 50 ans?

Ils font Lagos: comment imaginent-ils la mégapole dans 50 ans?