SlateAfrique

mis à jour le

Plutôt s'immoler que de retourner en Afrique!

Barcelone ou la mort, pour reprendre le cri de détresse des jeunes migrants sénégalais aux portes de l’Espagne: les migrants africains en ont fait une vraie devise. Ils préfèrent se donner la mort plutôt que de rentrer bredouilles dans leur pays d’origine.

Ce 14 février, un jeune Ivoirien qui devait être expulsé de l’Italie a préféré se donner la mort, rapporte BBC.

A en croire une source policière, l’homme s’est recouvert d’essence et s’est mis le feu à l’aéroport romain de Fumucino. Il a commis cet acte désespéré juste après avoir montré aux douaniers son décret d'expulsion lui ordonnant de se rendre à l'aéroport pour quitter le pays.

L’homme a été hospitalisé et son état est critique. Un policier a également été atteint par les flammes et souffre de brûlures au bras.

BBC explique que l’incident a entraîné la fermeture momentanée d’une partie de l'aéroport, et a provoqué quelques instants de peur dans le principal aéroport romain.

Les passagers ont été pris de panique en voyant la fumée à l'intérieur du bâtiment et les forces de l'ordre se précipiter vers le lieu du drame.

Lu sur BBC Afrique

 

A lire aussi

De Tunis à Rome, l'odyssée des familles de migrants pour la vérité

L’immigration est une chance pour la France!

La Pirogue, un vaisseau pour traverser l'océan des souffrances