SlateAfrique

mis à jour le

Révolution égyptienne: le président appelle à des célébrations pacifiques


Des manifestants continuent de protester en soirée place Tahrir, en Egypte, le 24 janvier 2013 AFP Mohammed Abed

Le président Mohamed Morsi a appelé jeudi soir les Egyptiens à célébrer "de manière pacifique et civilisée" le deuxième anniversaire de la révolte populaire qui a renversé Hosni Moubarak, alors que des heurts ont eu lieu au Caire entre manifestants et forces de l'ordre.

"J'invite le peuple égyptien à célébrer" l'anniversaire de la révolution vendredi "de manière pacifique et civilisée", a déclaré M. Morsi dans un discours à l'occasion de la commémoration de la naissance du prophète de l'islam.

Ces propos interviennent alors que la police a fait usage dans la journée de gaz lacrymogènes pour tenter de disperser des manifestants non loin de la place Tahrir au Caire, selon un journaliste de l'AFP sur place.

 Des dizaines de jeunes Egyptiens tentaient de démonter un mur de blocs de béton bloquant une rue menant à la place emblématique du soulèvement de janvier-février 2011 dans le but, selon l'un d'eux, de permettre aux manifestants de circuler librement le lendemain.

Des murs ont été érigés l'an dernier dans certaines rues proches de la place Tahrir, près de laquelle se trouvent de nombreux bâtiments du gouvernement et des services de sécurité, après une série d'affrontements avec des manifestants.

"A bas (le président islamiste) Mohamed Morsi! A bas le pouvoir du Guide" suprême des Frères musulmans, dont le chef de l'Etat est issu, scandaient les protestataires.

Certains ont lancé des pierres sur les policiers anti-émeutes rassemblés à quelques dizaines de mètres de là, qui ont à leur tour fait usage de grenades de gaz lacrymogène.

Cinq policiers ont été blessés "au visage et à diverses parties du corps, par des balles" utilisées pour les fusils de chasse et tirées par les manifestants, a affirmé le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.

"Les appareils de sécurité agissent toujours face à ce genre d'atteinte avec la plus grande maîtrise de soi" a ajouté le ministère, appelant les manifestants "à éviter les frictions avec les forces" de l'ordre et à ne pas "s'attaquer aux barrières de sécurité dont l'objectif est de sécuriser les bâtiments publics et privés".

L'Egypte se prépare à de nouvelles manifestations vendredi à l'occasion du deuxième anniversaire du début du soulèvement populaire qui contraignit Hosni Moubarak à la démission début 2011, à l'appel de l'opposition et de groupes ayant participé à la Révolution du 25-Janvier.