mis à jour le

Le témoignage des premiers rescapés d'In Amenas

Les premiers rescapés de la prise d'otages d'In Amenas reviennent sur les conditions de leur libération et parlent des ravisseurs.

D'après une source mentionnée par APS, l'agence de presse algérienne, 673 otages, dont 100 étrangers, ont été libérés.

Le bilan est annoncé comme étant encore provisoire. Pourtant, le 16 janvier, le jour de l'attaque, les ravisseurs avaient déclaré à l'agence mauritanienne ANI qu'ils détenaient seulement 41 otages occidentaux.

«On était 260 dans la même salle, explique un ex-otage algérien. Quand les bombardements ont commencé, on a forcé la porte de derrière et on est sortis. Les forces de l'ordre nous ont pris en charge et ont très bien fait leur travail.»

«Les terroristes ne semblaient pas savoir qu’il y avait une autre porte, témoigne un autre ouvrier algérien. Quand on est sortis on a agité des tissus blancs pour signaler à l’armée que nous étions des membres du personnel. On va bien, on est sortis indemnes.»
Ce sont-là, quelques-uns des témoignages que l'on peut entendre dans cette vidéo qui est en anglis et en arabe.

ANI

AFP

 L'agence mauritanienne ANI dit détenir une vidéo de 7 otages occidentaux

L'agence mauritanienne ANI dit détenir une vidéo de 7 otages occidentaux

prise d'otages

prise d'otages

Et si Aqmi était à bout de souffle?

Et si Aqmi était à bout de souffle?

Algérie

Le pays où le mensonge est la règle

Le pays où le mensonge est la règle

Vu d'Oran

Le 11-Septembre de l'Algérie

Le 11-Septembre de l'Algérie

In Amenas

La rédaction

Un an après, ce qu'il faut retenir d'In Amenas

Un an après, ce qu'il faut retenir d'In Amenas

Coup de filet

Fin de cavale pour Gilles Le Guen, le djihadiste français le plus recherché

Fin de cavale pour Gilles Le Guen, le djihadiste français le plus recherché

Revolution Day

La Libye, un pays sans frontières

La Libye, un pays sans frontières