mis à jour le

Barrage de police à l'entrée d'In Amenas, 18 janvier 2013. ©  FAROUK BATICHE / AFP
Barrage de police à l'entrée d'In Amenas, 18 janvier 2013. © FAROUK BATICHE / AFP

Direct: Prise d'otages en Algérie, l'assaut est terminé

L'opération de l'armée algérienne se termine de façon sanglante.

  • Des djihadistes, qui se revendiquent d’al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI), ont attaqué mercredi 16 janvier une base gazière située non loin de la ville d'In Amenas.
  • L'armée algérienne a lancé une opération militaire, le jeudi 17 janvier, afin de libérer les otages algériens et étrangers détenus par les combattants djihadistes.
  • Le nombre de victimes n'a pas été confirmé par les autorités algériennes. Reuters évoque une trentaine de victimes parmi les otages, dont un Français, et une dizaine parmi les combattants djihadistes. Un bilan non confirmé. Un porte-parole de la katiba des "Signataires par le sang", le groupe islamiste armé à l'origine de la prise d'otages a déclaré à l'agence mauritanienne ANI que l'opération a fait une cinquantaine de morts, 34 d'otages et 15 ravisseurs. Un bilan jugé «fantaisiste» par les autorités algériennes.
  • Le 18 janvier, un nouveau bilan a été communiqué par la sécurité algérienne: 573 Algériens et environ 100 des 132 otages étrangers auraient été libérés. 

 

Samedi 19 janvier 2013

16h00 [AFP] Le dénouement

Sept étrangers retenus par un groupe islamiste ont été tués sur le site gazier d'In Amenas pris d'assaut par l'armée algérienne, qui a mis fin samedi à quatre jours d'une prise d'otages spectaculaire dans le Sahara algérien.

8h50 [Romandie News]: La colère noire du Japon

Le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, fait savoir que la prise d'otages en Algérie était «un acte ignoble que le Japon ne pardonnera jamais». C'était à l'issue d'une réunion de crise à Tokyo, à peine rentré d'une tournée en Asie qu'il a d'ailleurs dû écourter en raison de cette crise impliquant des ressortissants japonais.

Vendredi 18 janvier 2013

*Le Direct de Slate Afrique consacré au deuxième jour de l'opération de l'armée algérienne sur le site gazier touche à sa fin. Merci de nous avoir suivi.

21h00: Un otage français tué, 3 survivants

Les autorités algériennes ont informé la France qu'un Français a été tué "au cours de l'opération de libération des otages détenus à In Aménas", a déclaré le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius.

"L'un de nos compatriotes, M. Yann Desjeux, avait malheureusement perdu la vie. Trois autres de nos concitoyens, également présents sur le site lors de l'attaque des terroristes, ont la vie sauve", a-t-il poursuivi. 

19h52 [AFP]: Nouveau bilan provisoire: 12 otages et 18 ravisseurs tués


19h25 [AFP]: La Norvège doit se préparer à «de mauvaises nouvelles», indique le Premier ministre Jens Stoltenberg

Un employé norvégien a pu être porté en lieu sûr, selon la compagnie pétrolière norvégienne Statoil, qui co-exploite le site d'In Amenas. Oslo reste cependant sans nouvelles de ses 8 autres ressortissants encore retenus dans le complexe.

18h40 [El Chourouk]: Le site du quotidien arabophone El Chourouk publie des photos (exclusives) d'«otages étrangers» tués

Les victimes, recouvertes d'une couverture, ne sont pas reconnaissables. Rien ne nous indique qu'il s'agit bien d'otages.  

18h30 [El Watan]: Les Britanniques classent l'Algérie dans la zone rouge

Dans une consigne de sécurité, le Foreign Office a classé l’Algérie dans la zone à haut risque et demande, à cet effet, à ses ressortissants d’éviter de se rendre dans certaines régions du pays, lit-on sur le site du quotidien algérien.  

18h00 [TSA]: Une source gouvernementale évoque une opération «extrêmement complexe qui a évité le pire» 

17h30[AFP]: Des otages britanniques libérés disent être impressionnés par le travail de l’armée algérienne.

 «Je pense qu'ils ont fait un travail fantastique», déclare l’un des otages à la télévision algérienne.

«Je ne me suis jamais vraiment senti en danger pour être honnête», déclare un autre otage.

17h15 [AFP]: Déclaration d'un haut responsable américain 

«La situation est en cours et sensible, et notre plus grande priorité est la sécurité des otages», a déclaré un haut responsable américain sous couvert d'anonymat, cité par l’AFP.

17h05: Numéro d'urgence pour les proches des employés de la base d'In Amenas

16h50 [APS]:  L’Algérie vit une situation «très délicate» au double plan politique et sécuritaire, selon Soltani, le président du Mouvement de la société pour la paix (MSP)
 

16h20: Entre 7 et 10 assaillants armés dans la salle des machines, écrit la correspondante de Radio France sur Twitter.


16h00 [ENTV]: La télévision nationale algérienne diffuse les premières images de la libération des otages algériens. 


15h50  [Reuters]: Encore 60 otages étrangers portés disparus en Algérie [Reuters]

15h40 [APS]: Le ministre algérien des Affaires étrangères reçoit les ambassadeurs des pays concernés par la prise d'otages

Le ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci, a reçu à Alger les ambassadeurs des Etats-Unis, de France, de Grande-Bretagne, du Japon, d’Autriche, de Norvège du Canada et de l’Union européenne, relaie l'Agence Presse Service

15h30 [El Watan]: Capture d'un terroriste vivant par le Groupement d'intervention spéciale (GIS) 

Lors de l' interrogatoire, le ravisseur djihadiste a déclaré que son groupe est composé de 32 individus. Il a confirmé qu’ils appartiennent aux «signataires par le sang» (katiba lié à Mokhtar Belmokhtar), lit-on sur le site d'El Watan.  

15h15:[ANI] Echange d'otages américains contre la libération de prisonniers islamistes et la fin de l'offensive française au Mali. 

Les djihadistes demandent la libération de la Pakistanaise Aafia Siddiqui et du cheikh égyptien Omar Abdel Rahman, emprisonnés aux Etats-unis, apprend-on sur le site de l'agence mauritanienne. La demande viendrait du chef djihadiste Mokhtar Belmokhtar.

14h50 [AFP via APS]: Les djihadistes veulent négocier l'échange d'otages contre des prisonniers islamistes détenus aux Etats-unis. 

14h35: Près de 650 otages libérés, dont une soixantaine d' étrangers, selon l'APS (officiel).

14h20 [APS/ TSA]: Des négociations avant l'assaut final? 

Les forces spéciales tentent encore de parvenir à un «dénouement pacifique» avant de neutraliser le groupe terroriste qui s'est retranché dans la raffinerie et libérer un groupe d’otages encore détenu, selon une source sécuritaire cité par l’APS

14h00 [El Watan]: les terroristes menacent de faire exploser le site gazier 

13h50 [Correspondante de RFI]: L'agence de presse officielle parle «de centaines d'otages» 


13h30 [AFP via Le Figaro]: «Entre sept et dix terroristes sont retranchés dans l'usine»

Cette  zone du site pétrolier est encerclée par les forces de sécurité algériennes. L'opération continue. 

13h15: Les terroristes, combien sont-ils? Une trentaine, selon la correspondante de Radio France.


13h00 [Reuters]: «Les terroristes ne trouveront pas de refuge», a déclaré Leon Panetta, le secrétaire américain à la défense

«Les terroristes doivent savoir qu'ils ne trouveront aucun refuge, en Algérie, en Afrique du Nord ou nulle part ailleurs», lance le secrétaire américain lors d'une allocution à Londres. 

«Ceux qui attaquent gratuitement notre pays et ses ressortissants n'auront nulle part où se cacher.» 

12h40: Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault confirme le décès de plusieurs otages en Algérie, sans préciser leur nombre et nationalité.[Matignon]

12h30[Reuters]: Des travailleurs de la compagnie BP évacués

Des centaines de travailleurs des compagnies pétrolières internationales ont été évacués de l'Algérie et d'autres suivront, a déclaré la compagnie BP.

12h15 [correspondante Radio France/ La chaine 3/ TSA]: Premier bilan officiel: 18 terroristes tués par l'armée algérienne 

12h04 [France 24]: L'opération continue. Un groupe de djihadistes retranché dans le complexe gazier 

11h40 [Arrêt sur images]: Le panneau d'In Amenas, seule illustration de la prise d'otage 

«Faute d'image de la prise d'otage sur le site gazier en Algérie, le panneau In Amenas a tourné en boucle toute la journée d'hier sur les chaînes d'information. Et, ce matin on le retrouve à la Une de la presse française»

11h30 [France 24]: Ouverture d'une enquête sur la prise d'otage 

11h00 [ANI]: Des combattants djihadistes occidentaux parmi les ravisseurs

Les combattants djihadistes de la katiba «les sousignés par le sang» ont indiqué à l'agence mauritanienne (ANI) que des djihadistes occidentaux avaient participé à l'attaque du site gazier. 

10h50 [TSA]: «Il ne reste plus aucune chance aux négociations avec les preneurs d’otages», selon un notable

«Il ne reste plus aucune chance aux négociations avec les preneurs d’otages. L’assaut sera donné par les forces spéciales», affirme Knaoui Sidi, un des notables de la région impliqué dans les négociations avec les ravisseurs 

10h30 [TSA]: Bouteflika n'a discuté avec aucun responsable étranger depuis l'assaut 

10h05 [correspondante de Radio France/ Reuters]: Avion américain se pose à In Amenas pour évacuer ses ressortissants 

9h50 [Europe 1]: Un rescapé français de la prise d’otage témoigne: «Je suis en vie, c’est le principal» 

«Je suis resté caché pendant presque 40 heures dans ma chambre, sous le lit, j'avais mis des planches un peu partout», relate cet employé de CIS Catering. J'avais de la nourriture, de l'eau, je ne savais pas combien de temps j’allais rester», poursuit-il.

Lors de la prise d'otages, «j'ai entendu énormément de coups de feu. L'alarme qui nous dit de rester au lieu où nous sommes était en route. Je ne savais pas si c'était un exercice ou si c'était vrai", raconte-t-il. «Personne ne s'y attendait. Le site était protégé. Il y a des forces militaires sur place.»

 

9h40 [France 2]Les entreprises françaises restent en Algérie 

Interrogée sur France 2, la présidente du MEDEF Laurence Parisot a indiqué que les entreprises implantées en Algérie n'avaient pas l'intention de partir. 

9h30 [TSA]:  L'assaut final donné dans les prochaines heures 


9h00 [France 24]: Les négociations continuent avec les ravisseurs 

8h30: Tokyo convoque l'ambassadeur d'Algérie

L'ambassadeur d'Algérie à Tokyo, Sid Ali Ketrandjé, devait être reçu par un vice-ministre, a indiqué un responsable du ministère des affaires étrangères nippon. Après l'assaut lancé par l'armée algérienne, le Japon a demandé l'arrêt immédiat de cette action.

8h00 [RTL]: Très peu de Français sur le site gazier, selon Manuel Valls

Le ministre français de l'Intérieur Manuel Valls indique sur la radio RTL que « très peu de Français » se trouvaient sur le site gazier d'In Amenas, et que deux d'entre eux au moins en sont « revenus ».

Retour sur la journée du 17 janvier

Retour sur la journée du 16 janvier

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: La prière des Algériens sur Twitter  Libye: la menace de la guerre civile  Le devoir de mémoire de la France envers les «Poilus» africains 

Algérie

#AH5017

La prière des Algériens sur Twitter

La prière des Algériens sur Twitter

AFP

Air Algérie a perdu le contact avec un avion parti de Ouagadougou

Air Algérie a perdu le contact avec un avion parti de Ouagadougou

Commémoration

Le devoir de mémoire de la France envers les «Poilus» africains

Le devoir de mémoire de la France envers les «Poilus» africains

Aqmi

prise d'otages

Et si Aqmi était à bout de souffle?

Et si Aqmi était à bout de souffle?

AFP

Aqmi revendique une attaque ayant tué onze soldats algériens

Aqmi revendique une attaque ayant tué onze soldats algériens

Otages français

Il est officiellement le dernier otage français au monde

Il est officiellement le dernier otage français au monde

armée algérienne

Présidentielle algérienne

On sait tous que l'armée n'est pas neutre

On sait tous que l'armée n'est pas neutre

Transition

Comment l'Algérie organise la succession de Bouteflika

Comment l'Algérie organise la succession de Bouteflika