SlateAfrique

mis à jour le

Les Africains sont-ils des alcooliques?

La consommation d’alcool est en hausse en Afrique. Voilà un phénomène assez récent qui n’est pas sans avoir de conséquences sanitaires.

Si l’on se réfère à la consommation moyenne par habitant, l’Afrique se place loin derrière l’Europe, où la consommation africaine doit être multipliée par deux.

En revanche, selon le dernier rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’Afrique concentre les plus forts taux de consommation excessive, rapporte le site Think Africa Press. 

«La plupart des gens en Afrique ne boivent pas pour des raisons culturelles, religieuses et économiques, a déclaré Vladimir Poznyak, coordonnateur de l'unité de lutte contre les toxicomanies de l'OMS. Mais ceux qui boivent, boivent beaucoup.»

Comment expliquer ces excès?

Le site Think Africa Press l’explique en partie par la croissance des fabricants d’alcool en Afrique, un continent qui leur offre un marché relativement nouveau.

A ce marché réglementé, s’ajoutent les boissons locales fabriquées en dehors du circuit légal. Elles sont généralement plus puissantes, souvent dangereuses, et parfois mortelles. Et beaucoup craignent que la hausse des taxes n’ait fait que consolider ce marché noir.

Ces boissons peuvent s’avérer mortelles: le «Crazy Man in the Bottle», au Nigeria, le «Tho-tho-tho», au Botswana, le «Scud» au Zimbabwe….

Au Kenya, entre 1998 et 2000, plusieurs empoisonnements au méthanol ont été observés.

Au-delà des taxes, les Etats africains essaient de combattre et prévenir l’alcoolisme en établissant des lois réglementant l’âge légal de consommation ou les publicités sur les boissons alcoolisées.

En 2012, l'Afrique du Sud a proposé de nouvelles lois pour relever l'âge légal de consommation de 18 à 21 ans. La Zambie a interdit la vente d'alcool dans des sachets en plastique bon marché, énumère Think Africa Press.

Lu sur Think Africa Press 

 

A lire aussi 

L'alcootest est-il un produit halal?

Les 10 fatwas de l'année

Sodabi, l'alcool qui rassemble