mis à jour le

Soudan du Sud: campagne en faveur de l'utilisation du préservatif

Les autorités du Soudan du Sud et l'ONG Okay Africa Foundation ont lancé une campagne en faveur de l'utilisation du préservatif, dans le cadre d'une campagne d'éducation sexuelle dans ce pays ravagé par six ans de guerre civile.

Dans le village sud-soudanais où habite Andrew Makech, près de Rumbeck, dans le centre du Soudan du Sud, peu de personnes ont entendu parler de l'existence des préservatifs et aborder ce sujet serait considéré comme tabou.

Andrew Makech, 35 ans, s'est donc joint samedi à plusieurs centaines de personnes à Juba, la capitale, pour un effectuer un test de dépistage du sida et apprendre à utiliser les préservatifs afin de lutter contre la maladie, à l'occasion d'une campagne qui précède la journée mondiale du sida, dimanche.

Dans le pays, environ 200.000 personnes sont infectées par le VIH sur une population de 12 millions d'habitants. Mais peu de personnes se protègent contre le sida ou effectuent des tests de dépistage. Seuls 10% des Soudanais du Sud infectés par le virus bénéficient des traitement antirétroviraux, selon l'Organisation mondiale de la santé.

"Les gens qui utilisent des préservatifs sont considérés comme des prostituées," a déclaré Andrew Makech à l'AFP. "Dans mon village, les gens ne connaissent pas le préservatif. Si vous dites (...) à votre petite amie que vous avez besoin d'un préservatif, vous venez peut-être déjà de l'insulter".

Lors du lancement de la campagne à l'Université Kampala de Juba, des membres de l'ONG expliquent comment utiliser des préservatifs masculins et féminins. Les étudiants écoutent attentivement les explications et prennent des photos avec leurs téléphones portables. Cinq mille préservatifs ont été distribués.

Au Soudan du Sud, "l'utilisation du préservatif est synonyme d'immoralité. Les gens pensent qu'on utilise les préservatifs pour (...) des relations sexuelles extra-maritales", a souligné Data Emmanuel Gordon, de la Okay Africa Foundation, qui espère changer les mentalités.

Lors de récents tests de dépistage, cinq soldats sur cent ont été testés positifs au VIH, selon Chris Isa, de la commission sud-soudanaise contre le sida.

Le Soudan du Sud a sombré dans la guerre civile en 2013, deux ans après son indépendance du Soudan, lorsque le président Kiir, un Dinka, a accusé son ancien vice-président Riek Machar, membre de l'ethnie nuer, de fomenter un coup d'État.

Le conflit, marqué par des atrocités de masse, a fait selon une estimation quelque 380.000 morts et contraint 4 millions de personnes à fuir leurs foyers.

AFP

Ses derniers articles: Somalie: les forces de sécurité confrontées  Le Graët: "Quasiment" aucune chance d'organiser Algérie-France en 2020  Bostwana: accusé de corruption, l'ex-président Khama contre-attaque en justice 

campagne

AFP

Algérie: fin de campagne électorale sur fond de rejet massif

Algérie: fin de campagne électorale sur fond de rejet massif

AFP

Le Rwanda lance sa première campagne de vaccination contre Ebola

Le Rwanda lance sa première campagne de vaccination contre Ebola

AFP

En Algérie, une campagne présidentielle agitée révélatrice de tensions

En Algérie, une campagne présidentielle agitée révélatrice de tensions

préservatif

Sexualité

Sexe sans tabous à Abidjan

Sexe sans tabous à Abidjan

group promo consulting

Préservatif du futur : Bill Gates offrira 100 000 dollars à son inventeur

Préservatif du futur : Bill Gates offrira 100 000 dollars à son inventeur

Coupé-Décalé

Bulle spéculative sur le sperme

Bulle spéculative sur le sperme

Soudan

AFP

Soudan du Sud: démission du président de l'Assemblée nationale

Soudan du Sud: démission du président de l'Assemblée nationale

AFP

Soudan du Sud: après les inondations, l'heure est

Soudan du Sud: après les inondations, l'heure est

AFP

Le Soudan du Sud peut-il faire la paix en 100 jours?

Le Soudan du Sud peut-il faire la paix en 100 jours?