SlateAfrique

mis à jour le

Soudan du Sud - Le médecin qui cultive la terre pour ses patients

Un Sud-Soudanais vient d’innover dans la lutte contre la malnutrition. Son arme? Devenir «médecin-fermier».

Pour pouvoir soigner ses patients malnutris, Joseph Gama a voulu avoir une influence sur leur alimentation. Il a donc transformé un lopin de terre situé à quelques kilomètres de sa clinique en véritable «ferme».

«Les gens ici meurent lorsqu’il n’est pas encore temps pour eux de mourir, explique-t-il à la BBC. D’autres doivent marcher jusqu’à 40km pour accéder à un centre de soin».

Le sol sud-soudanais a beau être très fertile, la plupart des denrées consommées sur le territoire sont importées à très haut prix.

Les premières récoltes du docteur ont été bonnes, mais elles sont pour le moment stockées près de la ferme. Malheureusement, la route reliant la ferme du docteur à sa clinique est quasiment impraticable et les denrées produites ne peuvent être acheminées vers le centre de santé. 

Parcourir des distances incroyables sur des routes impraticables, c’est le problème auquel sont d’ailleurs confrontés les Sud-Soudanais lorsqu’ils doivent se faire soigner.

Irin News, un site des Nations unies dédié aux questions humanitaires, évoque l’une des pires situations au monde en termes d’accès aux centres de soin. Une personne sur quatre seulement au Soudan du Sud a accès à de tels centres, notamment à cause de l’enclavement de certaines régions.

«Nous travaillons dans un pays qui présente un des environnements les plus difficiles au monde, avec une situation géopolitique tout aussi compliquée» explique Collins Kyererezi, le superviseur de l’agence de santé Merlin à Boma.

Lu sur Irin et BBC

A lire aussi

Comment les Etats-Unis ont idéalisé le Soudan du Sud

Cap-Vert: Moave, la farine fortifiée qui combat l'anémie