SlateAfrique

mis à jour le

Kenya - Le plus important massacre d'éléphants en 20 ans

Comment en finir avec le braconnage des éléphants? C'est en substance, la question que se pose le Daily Nation.

Le site du quotidien kényan revient sur le massacre de douze éléphants durant le week end des 5 et 6 janvier 2013, dans le parc national de Tsavo (l'un des plus anciens et plus grands parcs du Kenya). Les éléphants ont été abattus, avant d’être amputés de leurs défenses.

Il s’agit de la tuerie de pachydermes la plus importante de ces vingt dernières années, selon le Daily Nation.

Les autorités kényanes n’ont pour le moment pas retrouvé les auteurs du massacre, mais elles soupçonnent qu'elles seraient au moins une dizaine.

Le porte-parole du Kenya Wildlife Service, Paul Mbugua, confie au Daily Nation les appréhensions des rangers:

«Cela va avoir un coût sur le secteur touristique, a-t-il expliqué. Nous suspectons les braconniers d’avoir également voulu revendre les corps des animaux puisqu’ils ont même tué de jeunes éléphants qui n’avaient pas de défenses.»

Cité par RFI, Patrick Omondi, chef du programme éléphants au service de la faune Kényane, estime que le trafic d’ivoire, lié à sa consommation sur les marchés asiatiques, augmente:

«Un kilo d’ivoire peut atteindre 2.500 dollars (1.900 euros) au marché noir et cet argent permet de financer des gangs extrêmement organisés dotés d’armes sophistiquées.»

Interdit depuis 1989, le commerce international de l’ivoire continue de faire des victimes. Les chiffres sont même en nette augmentation.

En 2012 seulement, environ 360 éléphants kényans ont été tués par des braconniers. Ils étaient 289 l’année précédente. 

Lu sur Daily Nation et RFI

 

A lire aussi

La Chine, laboratoire des faux médicaments en Afrique?

Stop au pillage des poissons africains

Ali Haidar, le joker vert du Sénégal à les cartes en main

L'oasis qui veut sauver les gorilles