SlateAfrique

mis à jour le

Sénégal - Les marchands ambulants de nouveau prêts à embraser Dakar

Dakar est assis sur une poudrière. Les marchands ambulants sommés de déguerpir des trottoirs du centre de la capitale qu’ils occupent anarchiquement, ont menacé de mettre la ville à feu, rapporte Rewmi

Les marchands ambulants de Dakar sont catégoriques. Ils n’excluent aucune forme de résistance, tant que les pouvoirs publics ne leur trouveront pas un lieu de recasement idéal.

A en croire le témoignage de l’un d’entre eux sous le couvert de l’anonymat, le maire de Dakar Khalifa Sall les somme de quitter les lieux en ce début de l’année alors que celui-ci n’a pas respecté ses engagements qui entrent dans le programme de recasement initié par la municipalité.

Le même marchand ambulant anonyme avoue ne pas comprendre que depuis 2010, ce projet ne soit pas réalisé alors que l'acquisition d'une cantine nécessite l'apport de 300.000 F CFA (environ 460 euros), par personne.

Mais les autorités n’entendent pas plier. Rewmi informe que «toutes les mesures sécuritaires sont déjà prises par l’Etat pour ne pas être surpris de la furie spontanée des marchands ambulants, pour éviter le scénario de 2007 et 2010. Aucun dispositif ne sera de trop pour faire régner l’ordre».

En décembre 2007, les marchands ambulants ont déversé leur bile en assiégeant la capitale à la suite de mesures de déguerpissement les contraignant à quitter les rues du centre-ville. Ils étaient sortis spontanément  dans la rue pour manifester leur colère, brûlant des pneus, incendiant des poubelles, déversant sur la chaussée des ordures ménagères.

Et, avaient accusé les autorités municipales d’avoir profité de leur déplacement à l'occasion de la fête de l’Aid-el Kébir (Tabaski), pour enlever leurs étals entreposés sur certaines artères de la ville et sur lesquels ils pratiquent leur commerce.

Lu sur Rewmi 

A lire aussi

Macky Sall à l'épreuve du pouvoir

Sénégal: où sont passés les indics?

Le Sénégal va-t-il s'embraser?