SlateAfrique

mis à jour le

Le Ghana, le pays du frigo écolo

Le 1er janvier 2013 est entrée en vigueur une loi imposant l’interdiction totale d’importer certains appareils ménagers d’occasion, rapporte BBC Afrique sur son site.

Sous l’impulsion du directeur de la commission énergétique gouvernementale ghanéenne, Alfred Ofosu Ahenkorah, cette mesure vise autant à réduire la consommation d’électricité dans le pays qu’à mieux protéger la couche d’ozone, menacée par les CFC (chlorofluorocarbones) dégagé par ces appareils.

Réfrigérateurs, climatiseurs, équipements de télévision ou autre appareils électroménagers de seconde main seraient donc voués à la «casse». Une décision qui ne fait pas que des heureux.

Sur la BBC, Alfred Ofosu-Ahenkora s’est félicité de cette disposition, qui élève le Ghana au rang de «pionnier en Afrique» dans ce domaine. L'interdiction va également dans le sens du Protocole de Montréal, un accord international relatif à la protection de la couche d’ozone.

Un problème subsiste cependant: selon la commission énergétique, deux millions de réfrigérateurs de seconde main ont été importés au Ghana, surtout en provenance de l’Union européenne. La revente reste un business très important au Ghana.

Malgré un délai d’adaptation de quatre ans concédé aux revendeurs depuis le vote de la loi, ceux-ci voient dans l’interdiction une menace pour des milliers d’emplois.

Le site Ghanaweb a indiqué qu’une partie de ces commerçants avait appelé le gouvernement à assouplir la mesure, pour leur permettre de s’adapter financièrement. Pour le directeur de la commission énergétique, la solution consisterait à produire ces appareils au Ghana, pour compenser la perte d’emplois.

Du côté des usagers, peu se réjouissent de l'entrée en vigueur de la loi. Malgré le système de bonus élaboré par le législateur pour encourager l’échange des anciens appareils, de nombreuses familles ne peuvent se permettre de payer le prix du matériel neuf.

Lu sur Ghanaweb, BBC Afrique

A lire aussi

Mauritanie: le gouvernement interdit les sachets plastiques

Le Ghana, une démocratie africaine mature

Le Ghana cherche un successeur à feu Atta Mills