mis à jour le

RDC: "la souffrance du peuple continue" après l'alternance, dénonce le nouveau cardinal congolais

"La souffrance du peuple continue" malgré la première alternance politique en République démocratique du Congo, a déploré mardi le nouveau cardinal congolais, l'archevêque de Kinshasa Fridolin Ambongo, qui apporté un soutien sous conditions au président Félix Tshisekedi malgré "le mensonge spectaculaire des élections".

"Le peuple s'est exprimé pour le changement. Dix mois après, est-ce que ce souhait du peuple a été respecté? Ce souhait reste intact: la misère du peuple, la souffrance du peuple continuent", a déclaré Mgr Ambongo lors d'une conférence de presse à Kinshasa.

Toutefois, il considère qu'il "il y a des choses positives qui se font sous Félix Tshisekedi, comme la gratuité de l'enseignement".

"Nous voulons une vraie gratuité qui ne va pas fragiliser le système éducatif tel que ça existe maintenant", a-t-il ajouté, plaidant pour une revalorisation du salaire des enseignants au-delà de "120.000 francs congolais (75 dollars)" par mois.

"Nous avions dénoncé le mensonge spectaculaire des résultats des élections du 30 décembre 2018. Mais l'histoire évolue. Nous n'allons pas rester accrochés à la vérité des urnes. Nous devons évoluer", a ajouté le cardinal Ambongo.

Ce message semble s'adresser au candidat de l'opposition, Martin Fayulu, de plus en plus seul à revendiquer la victoire à l'élection du 30 décembre. 

A l'époque, les observateurs de l'Eglise catholique lui avaient donné raison en émettant des doutes sur la victoire de l'autre opposant, Félix Tshisekedi, qui gouverne depuis en coalition avec les forces de son prédécesseur, Joseph Kabila.

"Ne passez pas votre temps à vous déchirer. Ce que le peuple attend de vous, c'est servir", a lancé le cardinal, alors que des proches du président Tshisekedi sont à couteaux tirés avec leurs "partenaires" pro-Kabila de la coalition ces derniers jours.

Mgr Ambongo avait été nommé archevêque de Kinshasa en novembre 2018. Il fait partie des treize nouveaux cardinaux créés par le pape François en octobre.

AFP

Ses derniers articles: Premier mort du nouveau coronavirus en Tanzanie  En Afrique, six pays officiellement épargnés par le virus  Dans un sanctuaire centrafricain, chercheurs et pygmées alliés pour sauver le pangolin 

cardinal

AFP

Au Cameroun, le cardinal Tumi supplie les séparatistes anglophones de participer au dialogue

Au Cameroun, le cardinal Tumi supplie les séparatistes anglophones de participer au dialogue

AFP

Le cardinal Monsengwo, aiguillon des pouvoirs en RDC

Le cardinal Monsengwo, aiguillon des pouvoirs en RDC

AFP

Le cardinal de Madagascar annonce la venue du pape en 2019

Le cardinal de Madagascar annonce la venue du pape en 2019

congolais

AFP

Virus: le président congolais juge "urgent" de produire la chloroquine "en quantité industrielle"

Virus: le président congolais juge "urgent" de produire la chloroquine "en quantité industrielle"

AFP

Rumba et politique, un cocktail congolais explosif

Rumba et politique, un cocktail congolais explosif

AFP

Le désarroi des salariés congolais de l'ONU face

Le désarroi des salariés congolais de l'ONU face

nouveau

AFP

Malawi: après l'annulation de la présidentielle, le nouveau scrutin fixé au 2 juillet

Malawi: après l'annulation de la présidentielle, le nouveau scrutin fixé au 2 juillet

AFP

Zimbabwe: le vice-président

Zimbabwe: le vice-président

AFP

Afrique du Sud: le coronavirus, nouveau coup dur pour une économie fragile

Afrique du Sud: le coronavirus, nouveau coup dur pour une économie fragile