mis à jour le

Centrafrique: pourquoi la France ne protège pas Bozizé

La présence de l'armée française à Bangui fait grincer des dents. Alors que les rebelles du Séléka se trouvent aux portes de la capitale centrafricaine, François Hollande refuse de se mêler du conflit.

François Hollande a insisté le 27 décembre sur le fait que la présence militaire française en Centrafrique n'avait, en aucun cas, l'ambition de «protéger un régime» contre l'avancée de la rébellion, mais les ressortissants et les intérêts français.

«Si nous sommes présents, ce n'est pas pour protéger un régime, c'est pour protéger nos ressortissants et nos intérêts et en aucune façon pour intervenir dans les affaires intérieures d'un pays, en l'occurrence la Centrafrique», a déclaré à la presse le président français.

«Ce temps là est terminé», a-t-il déclaré, en marge d'une visite sur le marché de Rungis, en région parisienne. 

Le président français tente, en réalité, de dégonfler une polémique. Pour rappel, le 26 décembre un ministre du gouvernement centrafricain avait demandé l'intervention des soldats français stationnés dans le pays pour contrer la progression des rebelles venus du nord, signalés près de la capitale Bangui.

Excédés par cette demande, le même jour, des centaines de manifestants avaient jeté des pierres contre l'ambassade française à Bangui et déchiré le drapeau tricolore, dénonçant ce qu'ils considéraient comme la passivité de Paris.

Interrogé sur une possible intervention française au profit des personnes déplacées ou des réfugiés, François Hollande a souligné que la France ne pouvait «intervenir que s'il y a un mandat de l'ONU», relevant que «tel n'est pas le cas», rapporte l'hebdomadaire français Le Point

«Mais d'une manière générale, nous sommes toujours pour que les populations civiles soient protégées et préservées et nous ferons, là encore, notre devoir», a-t-il assuré.

SlateAfrique

 

A lire aussi

La rébellion du Séléka en marche vers la victoire en Centrafrique

Pourquoi le Cameroun n'aide pas Bangui

La Centrafrique va-t-elle un jour vivre en paix?

Pourquoi la République centrafricaine a-t-elle un nom aussi barbant?

Entre la France et le Tchad, le divorce c'est maintenant

Centrafrique: le pays que la France veut oublier

Rungis

Consommation

Le ramadan, l'autre Noël des commerçants

Le ramadan, l'autre Noël des commerçants

Reportage

Le ramadan, pas qu'une histoire de bouffe

Le ramadan, pas qu'une histoire de bouffe

François Hollande

Boulette

L'Egypte a massacré La Marseillaise devant François Hollande, et c'est un peu une spécialité

L'Egypte a massacré La Marseillaise devant François Hollande, et c'est un peu une spécialité

Guerre d'Algérie

La France est toujours dans le déni de son très lourd passé colonial en Algérie

La France est toujours dans le déni de son très lourd passé colonial en Algérie

Influence

La nouvelle ministre de la Culture française est la fille du conseiller de Mohammed VI

La nouvelle ministre de la Culture française est la fille du conseiller de Mohammed VI

République Centrafricaine

BD

Dessine-moi la guerre en Centrafrique

Dessine-moi la guerre en Centrafrique

Presse

Les conflits tuent la liberté de la presse

Les conflits tuent la liberté de la presse

Business

La crise centrafricaine coûte cher au Cameroun

La crise centrafricaine coûte cher au Cameroun