SlateAfrique

mis à jour le

Il ne reste plus un seul mausolée à Tombouctou

Ils recommencent. Les islamistes qui occupent Tombouctou dans le nord du Mali ont à nouveau détruit  «à coups de pioche les derniers mausolées qui avaient jusqu'alors été épargnés et classés au patrimoine mondial», rapporte le 23 décembre le site britannique BBC.

«J'ai vu les islamistes descendre d'une voiture, près de la grande mosquée de Tombouctou. Derrière une maison, ils ont cassé un mausolée en criant Allah est grand! Allah est grand!», a affirmé un témoin, rapporte le quotidien français Le Figaro.

«Il ne va pas rester un seul mausolée à Tombouctou, Allah n'aime pas ça!», a déclaré Abou Dardar, un chef d'Ansar Dine (Défenseurs de l'islam), groupe islamiste armé qui occupe Tombouctou avec al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI). 

Mohamed Alfoul, qui se présente comme un membre d'AQMI, à Tombouctou, a de son côté justifié ces destructions, en affirmant que tout ce qui ne relève pas de l'islam, «ce n'est pas bien, l'homme doit vénérer seulement Allah».

Ces destructions interviennent peu de temps après l’adoption, le 20 décembre, par le Conseil de sécurité de l’ONU d’une résolution autorisant, par étapes et sous conditions, une intervention armée pour déloger les groupes armés, souligne BBC.

Les islamistes avaient déjà commis ses exactions en octobre et juillet 2012. Présents au Nord-Mali depuis six mois, ils considèrent la vénération des saints comme de l'«idolâtrie». Cela avait suscité un tollé général. 

Lu sur BBC, Le Figaro

 

A lire aussi

Mali: militariser la société n'est pas une solution

Que va-t-on faire du Mali?

A lire aussi, notre dossier Mali: un pays coupé en deux