SlateAfrique

mis à jour le

Sénégal - Combien Macky Sall est prêt à payer pour un sondage

Cent trente millions de francs CFA (un peu de 200.000 euros), serait la somme déboursée par le président sénégalais Macky Sall pour tester sa côte de popularité. Les tendances du rapport ont été publiées dans le magazine Les Afriques dans sa livraison du 17 décembre 2012.

On est bien loin d’une période électorale, mais le chef de l’Etat sénégalais a voulu à travers ce sondage réalisé par une agence de conseil et d’alerte basée à Dakar mesurer l’impact de son action gouvernementale sur les Sénégalais.

Cette mission a été confiée à un proche du président Macky Sall, l’économiste Moubarack Lô, directeur adjoint du Cabinet du président de la République. Conformément aux désidératas du président l’action est restée confidentielle. L’enquête a été menée en toute discrétion d’août à octobre 2012 sur un échantillonnage de 6.000 personnes à travers le pays.

 «Diriez-vous que les choses sont en train de changer depuis l'arrivée de Macky Sall?», «Etes-vous satisfaits des actions du président et celles de son gouvernement?», «Les engagements pris pendant le second tour de la présidentielle ont-ils été respectés?» : telles ont été les principales questions auxquelles ce panel a été soumis.

D'Après Les Afriques, les tendances qui en sont ressorties sont plutôt favorables au président Sall. 56% des personnes interrogées ont une opinion favorable contre 4% d’indécis.

Pour le magazine, Macky Sall qui aurait casqué une coquette somme (près de 200.000 euros) cherche à s’affranchir de la grande alliance, Benno Book Yaakar dans laquelle il s’est embarqué pour le second tour de la présidentielle en mars 2012.

La somme avancée pour réaliser cette enquête a soulevé une polémique au Sénégal où Moubarack Lô, qui a commandité le sondage, s'est exprimé le même jour pour démentir la somme révélée par le magazine. A l’en croire, le sondage n’aurait coûté que 5,5 millions de francs CFA (environ  8.000 euros). Il précise que:

«Les informations sur les résultats de cette enquête ne sont pas fiables. Parce qu’une bonne partie des informations délivrées ne correspond pas à la réalité (…) l’étude a été menée pendant tout le mois de septembre sur les 45 départements du Sénégal sur six mille personnes», rapporte le site sénégalais Ferloo.

Lu sur Les Afriques, Ferloo

A lire aussi

Macky Sall à l'épreuve du pouvoir

Macky Sall répète les mêmes erreurs que Wade

Ce que les Sénégalais attendent de Macky Sall