SlateAfrique

mis à jour le

Les Africains embrassent-ils bien?

Comment se comportent les Africains vis-à-vis de leurs partenaires? Une question qui mérite d’être posée quand on sait que les Africains se laissent très peu aller à des démonstrations d’affection en public.

La vidéaste et artiste britannique et nigérianne Zina Saro-Wiwa s'est penchée sur la question dans le cadre de l'exposition Progress of Love réalisée conjointement par trois institutions différentes: aux Etats-Unis, la Menil Collection à Houston et la Pulitzer Foundation for the Arts de Saint-Louis, et au Nigeria, le Centre for Contemporary Art de Lagos.

Zina Saro-Wiwa, fille de l'écrivain et militant nigérian Ken Saro-Wiwa, a réalisé «une installation vidéo intitulée Eaten By the heart qui s’intéresse à la cartographie des émotions, les comportements qui en résultent et leurs implications interculturelles», note The Guardian de Londres.

Elle a voyagé dans différentes villes des Etats-Unis pour interviewer des individus sur l'amour, les coups de foudre ou les ruptures, et a également filmé des performances de baisers d'Africains y compris de la diaspora. Il ressort une certaine rigidité, maladresse et timidité affichées par certaines personnes qui répondaient aux questions de Zina Saro-Wiwa.

La cinéaste estime que la manière dont nous exprimons notre amour est régie par la société dans laquelle nous évoluons.

«Nous sommes nombreux à dire avec certitude que l'amour est universel. Mais la façon dont nous l’exprimons est, paraît-il, culturelle», dit-elle.

Selon Saro-Wiwa, les mentalités évoluent au fil des générations. Les personnes appartenant à la génération des années 70, 80 ou encore 90 sont plus à l’aise pour s’embrasser en public par rapport aux générations précédentes.

Elle raconte que certains de ses amis n’ont même jamais vu leurs parents s’embrasser alors qu’il est assez courant de voir ses amis échanger des baisers langoureux. Même si la plupart d’entre eux sont des Européens.

Lu sur The Guardian

A lire aussi

Le nudisme, une tradition africaine?

Cameroun: les homos ne se cachent plus

Les 10 grandes destinations du tourisme sexuel en Afrique